Archives
17 octobre 2016

Véronique Wilhem, la poète des fenêtres

Des vers sur du verre. Fenêtres chez des particuliers, vitrines de commerçants ou objets divers, l’artiste lausannoise Véronique Wilhem n’est jamais en panne d’inspiration lorsqu’il s’agit de trouver de nouvelles surfaces où déposer sa poésie.

Véronique Wilhem décore avant Noël les vitrines des commerçants de Lutry (VD).

Les mots en lumière

C’est chez le géant suédois de l’ameublement que Véronique Wilhem, éducatrice de l’enfance de formation, s’est essayée pour la première fois à la calligraphie. ­Engagée en 1985 à Paris dans la première succursale de l’enseigne, la Lausannoise était chargée de rédiger, le plus souvent à la main, toute la communication visuelle du magasin.

De retour en Suisse deux ans plus tard, elle travaille comme décoratrice pendant quelques années, puis arrête à la naissance de ses deux enfants pour reprendre plus tard un emploi à temps partiel dans l’enseignement public. Elle se lance en parallèle dans une multitude de projets créatifs comme le dessin, la gravure, la peinture sur soie, le batik, la reliure, le travail sur papier, les bijoux à la cire perdue ou la couture.

Véronique reprend possession de son gros feutre blanc en 2007 et se lance dans l’écriture de textes, en vers et en prose, d’abord sur les vitres de sa propre maison. Satisfaite du résultat et encouragée par ses amis, elle crée un site pour proposer à des particuliers ou des entreprises de décorer leurs fenêtres. Elle a notamment été mandatée en 2015 pour écrire un conte de Noël qui s’est étalé sur tous les magasins du quartier de la Palud à Lausanne. Expérience qui sera renouvelée cette année.

Une journée avec Véronique Wilhem

5 h 00 Remue-méninges «Très tôt le matin, ça commence déjà à tourner dans ma tête. C’est dans ces moments que beaucoup d’idées me traversent, bonnes ou… moins bonnes.»

8 h 00 Au boulot! «C’est à ce bureau que je passe une large partie de mon temps de travail. Je dessine certains projets directement sur une tablette graphique. Et je partage certaines de mes idées sur ma page Facebook.»

11 h 00 Art à domicile «Je propose mes services à des particuliers pour agrémenter leurs fenêtres de textes. Ici, la propriétaire désirait que la vitre de son local WC la cache mieux de ses voisins. Et puis, le grand avantage, c’est qu’après mon passage il n’y a plus besoin de laver ses fenêtres!»

Des idées plein la tête

«Je n’écris pas que sur les fenêtres, mais sur toutes les surfaces qui peuvent se révéler intéressantes. Quand j’ai une idée, je cherche le moyen de l’exprimer, parfois en l’écrivant sur un objet, parfois par une image ou par un texte.»

14 h 00 Rendez-vous d’affaires «J’ai le projet de réaliser un livre pour y présenter certaines de mes idées. Cet après-midi, je retrouve le graphiste Fairouz Joudié pour commencer à travailler sur la maquette.»

17 h 00 Village vitrine «Depuis déjà sept ans, je suis mandatée par l’association des commerçants de Lutry (VD) pour décorer leurs vitrines avant Noël. J’imagine chaque année un nouveau concept. En 2015, je me suis amusée à rédiger des petits textes qui sont des allitérations de la lettre ‹L›, comme Lutry.»

18 h 00 Bon pour la tête «Chaque jour, je monte à pied de chez moi jusqu’au lac de Sauvabelin sur les hauts de Lausanne. Un endroit que j’appréciais déjà enfant, lorsque je venais m’y balader en famille ou patiner l’hiver. Cette petite marche, d’un peu plus d’une heure, si elle reste toujours la même, est toujours une autre aventure.» 

Texte: © Migros Magazine | Alexandre Willemin

Auteur: Alexandre Willemin

Photographe: Jeremy Bierer