Archives
11 juillet 2016

La poussée d'Archimède

Tout corps plongé dans un liquide en ressort… mouillé. Mais non, ce n’est pas ça qu’a dit Archimède!

Justine et Chloé vont constater avec cette expérience que le poids du bol augmente.

1 Pour cette expérience, un peu de matériel (un bol rempli aux deux tiers d’eau et une balance de cuisine), de la concentration, une savante incorruptible (Justine) et un cobaye volontaire (Chloé).

2 Chloé allume la balance et pose le bol d’eau sur le plateau de celle-ci. Jusque-là, rien de bien sorcier! Justine ouvre son carnet à spirale, empoigne son stylo et note le chiffre qui s’affiche sur le cadran…

3 L’assistante, qui a été choisie parce qu’elle n’a pas froid aux yeux, retrousse ses manches (enfin, façon de parler puisqu’elle est en t-shirt!) et plonge sa main dans le bol d’eau. Brrrr, elle est glacée!

4 «Attention Chloé, il ne faut pas que ton poing touche le fond du bol!» Voilà, Justine peut inscrire le chiffre indiqué par la balance. Ce dernier est-il plus petit, plus grand ou égal à celui de l’étape 2?

Le phénomène

Quand on plonge doucement sa main dans un bol d’eau, on ressent une légère résistance qui s’oppose à notre mouvement. Cette résistance est ce qu’on appelle la poussée d’Archimède (vous savez, ce fameux phénomène qui permet aux bateaux de flotter!). Du coup, si l’on effectue cette même expérience sur une balance, on constatera comme Justine et Chloé que le poids du bol augmente. Attention, cela n’est pas dû au poids de la main, mais bel et bien à celui du volume d’eau déplacé par celle-ci!

Texte: © Migros Magazine | Alain Portner

Auteur: Alain Portner

Photographe: Mathieu Rod