Archives
12 septembre 2016

La reine de la ville

La New Space Star de Mitsubishi, petite mais étonnamment spacieuse, se conduit avec une facilité déconcertante.

La New Space Star de Mitsubishi.

Lorsqu’on m’a proposé de tester la New Space Star de Mitsubishi, mon esprit s’est rapidement imaginé une sorte de monospace futuriste, mi-navette mi-familiale... un sentiment renforcé par les photos que j’en avais vues et qui bizarrement la rendaient plus imposante qu’elle ne l’est. J’ai donc été plutôt que surprise lorsque je suis allée récupérer le véhicule à Ostermundigen: toute petite, la voiture de la semaine se range dans la catégorie des mini citadines, mignonnes et piquantes. Fort bien dessinée, sa carrosserie donne un sentiment de qualité qu’on n’imagine pas rencontrer dans cette gamme de prix.

L’intérieur, lui, joue les sacs de Marie Poppins. On s’attend à y être à l’étroit, mais finalement elle accueille cinq adultes bien portants sans trop de difficulté, bien qu’elle se prête plus pour des trajets citadins que pour de longues virées. Les plastiques ne font pas trop cheap et l’agencement est plutôt agréable. Pour ce prix, le rendu est très satisfaisant!

Reine de la ville, elle se manie avec une facilité déconcertante. Pour vous donner un exemple, j’entrais en marche avant dans les places de parking latérales. Ce n’est pas très élégant, mais ça permet de libérer la chaussée rapidement et de ne pas s’ennuyer avec des manœuvres barbantes.

Si à faible allure le tricyclindre de 72 chevaux est plutôt performant, sur route et autoroute il manque cruellement de peps, notamment lorsqu’on souhaite opérer un dépassement. Toutefois, en rétrogradant, on récupère un peu de dynamisme et en règle générale, la conduite est plutôt agréable. A son bord, on ne sent presque pas les nids de poules et autres aspérités de la route et son comportement reste globalement sain. Attention tout de même, les virages mal négociés la feront très facilement pencher.

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Le look Plus c’est petit, plus c’est mignon dit l’adage... et la New Space Star ne déroge pas à la règle. Avec moins de 4 mètres de long, la petite citadine fait chavirer les cœurs. Sa silhouette compacte et aérodynamique, ses renflements sportifs, sa calandre cerclée de chrome et ses phares bi-xénon avec LED jour très expressifs sont une jolie réussite.

La planche de bordConfort et mini-prix sont parfois incompatibles, mais pas dans ce cas-ci. De série, la Space Star est équipée de la climatisation, de lève-vitres électriques, du verrouillage centralisé et d’un système audio. La console joue entre plastiques mats et laqués pour un rendu plutôt réussi. L’ensemble est simple, intuitif et sobre.

Les rangements Son petit coffre de 235 litres atteint les 600 litres lorsque la banquette est rabattue. On y glisse facilement deux gros bagages ou quelques paniers de courses, voire une poussette. Etonnamment, la New Space Star n’est pas avare en rangements. On trouve un bac en dessus de la boîte à gants, un rangement dans l’accoudoir, des porte-gobelets et des aumônières. Bien pensé!

L’intérieur Plus spacieuse qu’elle n’y paraît, la New Space Star fait oublier sa taille menue lorsqu’on s’y installe. Pour gagner de la place, la banquette arrière a été amincie, ce qui la rend sensiblement moins confortable que les sièges avant. La place à l’arrière n’est pas exceptionnelle, mais elle permet toutefois des voyages sereins sur de courtes distances.

Les moteursMitsubishi boude le diesel pour sa petite citadine et c’est tant mieux! Elle se décline en deux blocs essence tricylindres: l’un de 1,0 litre et 72 chevaux, l’autre de 1,2 litre et 80 chevaux. Tous deux se distinguent par une consommation minime et des émissions fortement réduites.

Texte © Migros Magazine – Leïla Rölli

Auteur: Leïla Rölli