Archives
4 mars 2013

Skoda Citigo

Avec son look dynamique et sa faible consommation d’essence, la Skoda Citigo pourrait en faire craquer plus d’un!

La Skoda Citigo sur fond neutre
Malgré son look très cubique, la Citigo ne fait pourtant pas bloc. Sa bouille sympathique et sa ligne espiègle lui confèrent un certain dynamisme. (Photo: LDD)

Il est 3 heures du matin, ma sœur, Fanny, vient me réveiller pour que je la conduise prendre le premier train direction Genève Aéroport. Le temps de vérifier qu’elle n’avait rien oublié, je passe un manteau par-dessus mon pyjama et m’en vais déblayer la voiture. La semaine du test, les flocons tombaient sans interruption et il y avait bien 20 cm de neige fraîche qui recouvraient la petite Skoda Citigo.

Bien que le froid glacial nous ait complètement réveillées, les rues désertes et enneigées nous donnaient l’impression d’être dans un rêve en noir et blanc. Loin d’être équipée d’un 4x4, la petite Citigo n’a pas été perturbée par l’épaisse couche de neige qui défilait sous ses pneus. A nul moment je n’ai ressenti une faille dans notre sécurité et le court trajet qui nous séparait de la gare fut un réel plaisir… les sièges chauffants n’y sont pas étrangers!

Quelques jours plus tard, c’est sur les routes déblayées que j’ai pu tester cette petite puce attachante. Si ses réactions sont agréables et sa consommation minime, je reste peu convaincue par sa boîte automatique qui demande au conducteur de lever le pied de l’accélérateur à chaque changement de rapport, sinon la voiture marque un à-coup.

Pour tomber juste, il faut faire confiance à son instinct et son ouïe, car, même en scrutant l’aiguille du compte-tours, il m’était difficile de lâcher les gaz au bon moment. Avec l’expérience, ce petit détail devient une habitude à laquelle on ne fait plus attention, mais une semaine entière m’aura été nécessaire pour maîtriser cette technologie.

En conclusion, une super voiture qui devra séduire les jeunes conducteurs et qui, heureusement, existe aussi en boîte manuelle!

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Le tableau de bord. (Photo: LDD)
Le tableau de bord. (Photo: LDD)

Le tableau de bord
Simplissime, presque dépouillé, le tableau de bord joue la sobriété. On peut, sur option, y encastrer un écran tactile sur le dessus de la console centrale. Fort utile pour se balader dans les différents menus, il demande au conducteur de se pencher légèrement pour le manipuler.

Les sièges sont amincis pour gagner de l’espace. (Photo: LDD)
Les sièges sont amincis pour gagner de l’espace. (Photo: LDD)

L’habitacle
Les sièges, amincis pour gagner de l’espace, sont pourtant très confortables et peuvent être agrémentés de l’option «sièges chauffants». Le choix de tissus des sièges intègre des motifs de goût et amène fraîcheur et gaieté dans l’habitacle!

Pas si petit que ça! (Photo: LDD)
Pas si petit que ça! (Photo: LDD)

Le coffre
Pas si petit que ça! Le coffre passe de 251 l à 959 l banquette rabattue. Equipé de multiples accessoires utiles, comme des crochets et œillet d’arrimage, il permet de stocker des objets allant jusqu’à 58 cm sans baisser les sièges. Sa configuration peu profonde permet aux paniers de courses de ne pas se renverser.

Pneus du système start-stop. (Photo: LDD)
Pneus du système start-stop. (Photo: LDD)

La technologie verte

Tout est mis en œuvre pour faire des économies! La Citigo bénéficie, entre autres, du système start-stop, de pneus à faible résistance au roulement, de système de récupération d’énergie ou encore de la recommandation de changement de rapport pour les modèles manuels.

Auteur: Leïla Rölli