Archives
7 décembre 2015

Lara revient en force

Dix-neuf ans déjà que le premier opus de Lara Croft élevait l’intrépide exploratrice au rang d’icône vidéoludique. Cette année, la brune aventurière est de retour. Et elle est en pleine forme.

Scène tirée du jeu vidéo «Rise of Tomb Raiser»
Lara Croft a gagné en intrépidité et ne craint pas de se frotter aux pires adversaires possibles.
Couverture du jeu «Rise of the Tomb Raider»
Couverture du jeu «Rise of the Tomb Raider»

Ah, Lara Croft. Que le joueur qui ne conserve pas de souvenir ému dans la découverte des aventures de la brune aventurière ose lever sa manette. Devenue l’icône féminine de l’univers vidéoludique dès son apparition en 1996 dans la seconde partie de «Tomb Raider», Lara avait accusé le coup avec l’arrivée des machos bodybuildés façon «Gears of War». Comme si le XXIe siècle débutant ne correspondait plus à l’intrépide et incassable exploratrice.

Et puis il y eut 2013 et l’incroyable reboot de Crystal Dynamics, renouvelant complètement le personnage. Désormais fragile et doutant, Lara Croft souffre. Et nous avec elle. Avant de se retaper au fil des niveaux d’un jeu mené tambour battant. «Rise of Tomb Raider» était annoncé depuis des mois. Et donc très attendu. Pour cette seconde incursion dans l’univers croftien, le studio californien (désormais racheté par Eidos) nous a réservé le meilleur.

Une héroïne très déterminée

D’une facture plus classique que son prédécesseur, ce «Rise» en reprend la principale qualité: une héroïne en pleine forme confrontée à un scénario plutôt malin et à une folle aventure pleine de rebondissements, parsemée de scènes haletantes mais aussi d’une pincée d’ésotérisme.

Dès le début, Lara se montre forcément bien plus alerte, ne dédaignant plus le coup de poing même contre bien plus costaud qu’elle. Autant dire que les scènes d’action se montrent excellentes.

Notre héroïne redevient également une vraie exploratrice, le jeu fourmillant de très nombreuses zones à découvrir. Mention très bien aussi à l’aspect visuel, tant du côté des mouvements et des expressions des personnages que des décors, réellement magnifiques. Bref, la sortie de l’année.

«Rise of Tomb Raider» a été testé sur Xbox One. N’existe pour l’instant que sur la console Microsoft. En vente sur Digitec (Fr. 66.-). Version PC prévue début 2016, PS4 seulement fin 2016.

Texte: @ Migros Magazine | Pierre Léderrey

Auteur: Pierre Léderrey