Archives
21 décembre 2015

Le boss des enchères...pas chères

L’Hôtel des Ventes à Genève a la particularité d’attirer un public hétéroclite. Un souhait de son directeur, Bernard Piguet, qui aimerait démocratiser les enchères.

Bernard Piguet, directeur de l’Hôtel des Ventes à Genève, en train de regarder un objet à la loupe
Bernard Piguet, directeur et commissaire-priseur de l’Hôtel des Ventes à Genève.

Les locaux n’ont de spectaculaire que leur passé, puisque aménagés dans un ancien théâtre. Difficile d’imaginer qu’ici, en sous-sol de la rue Prévost-Martin à Genève, des objets sont vendus pour des prix qui ont déjà affiché six zéros. Le record: une paire de vases en porcelaine impériale russe vendue pour 1,56 million de francs.

Tous les lots n’atteignent pas de tels sommets. Car la particularité de l’Hôtel des Ventes à Genève, c’est de proposer des articles aux enchères pour tous les budgets. A l’image de ces sacs à main Chanel, dont la mise de départ a été fixée à 300 francs. «A un tel prix, ces produits ne sont pas forcément rentables, avoue le directeur Bernard Piguet. Mais je poursuis le but de démocratiser les ventes aux enchères.»

Créée il y a neuf ans, l’entreprise compte une trentaine d’employés. «Pour chacune des gammes d’objets – bijoux, mobilier ancien, art contemporain, livres, armes, etc. –, nous disposons au moins d’un spécialiste. Dont la tâche principale consiste à authentifier et à estimer la valeur des biens», explique l’ancien administrateur du département joaillerie chez Sotheby’s qui se décrit comme généraliste. «J’ai toujours aimé les belles choses. Une passion qui vient peut-être de ma mère, avec qui je fréquentais les ventes aux enchères lorsque j’étais enfant.»

Une journée avec... Bernard Piguet

Un millier de lots sont proposés en vente silencieuse.
Un millier de lots sont proposés en vente silencieuse.

9h Que le meilleur l’emporte!

«Un millier de lots sont proposés en vente silencieuse. Cela signifie que les visiteurs déposent leur ordre d’achat dans une urne. L’objet sera adjugé à celui qui aura proposé la mise la plus élevée, au prix de l’offre immédiatement inférieure majorée de 10%.»

10 h Sous la loupe

«Une grande part du métier consiste en l’expertise des objets. Ce pendentif médaillon signé Karl Fabergé, en or, émail, diamants et rubis, a une enchère de départ fixée à 15 000 francs. Mais son prix pourrait facilement s’envoler! Le bijou appartenait à Julija M. Rogat­kina-Ezhikova, considérée à l’époque comme la plus belle femme de Moscou.»

J’enfourche régulièrement mon vélo pour rendre visite à des clients.
Bernard Piguet enfourche régulièrement son vélo pour rendre visite à des clients.

11h Du sur-mesure

«J’enfourche régulièrement mon vélo pour rendre visite à des clients. L’une des spécificités de l’Hôtel des Ventes, c’est son service global pour vider un logement: expertise et vente des objets, mais également débarras des autres biens sans valeur, et jusqu’à la remise des clés à la régie.»

Une vente aux enchères, c’est du théâtre!
Une vente aux enchères, c’est du théâtre!

14h Adjugé, vendu!

«L’art russe est à l’honneur cet après-midi, avec de nombreuses icônes et autres peintures. Une catégorie bien précise, qui attire d’abord des passionnés. Une vente aux enchères, c’est du théâtre! Il y a toujours beaucoup d’excitation dans l’air, que l’on acquière un bien à 100 francs ou à 1 million!»

L’artiste Victor Brauner réussit à transmettre beaucoup d’émotions à travers ce personnage, bien qu’au premier coup d’œil il paraisse tout droit sorti de l’imagination d’un enfant.
L’artiste Victor Brauner réussit à transmettre beaucoup d’émotions à travers ce personnage, bien qu’au premier coup d’œil il paraisse tout droit sorti de l’imagination d’un enfant.

15h Coup de cœur

«Il y a des tableaux, comme celui-ci, qui me parlent plus que d’autres. L’artiste Victor Brauner réussit à transmettre beaucoup d’émotions à travers ce personnage, bien qu’au premier coup d’œil il paraisse tout droit sorti de l’imagination d’un enfant.»

Depuis les débuts de l’entreprise, je peux compter sur le soutien de Claire, mon épouse.
Depuis les débuts de l’entreprise, je peux compter sur le soutien de Claire, mon épouse.

16h Bras droit

«Depuis les débuts de l’entreprise, je peux compter sur le soutien de Claire, mon épouse. Elle est en charge des ressources humaines et de différentes tâches administratives. Mais c’est aussi une grande spécialiste des livres.»

Bernard Piguet pose souriant dans la cave où sont stockés les objets.
Pour faire face au rythme des ventes, Bernard Piguet a une cave bien organisée.

18h Chaque chose à sa place

«Chaque lot est rigoureusement numéroté et stocké. Lors des ventes, chaque objet est présenté au public. Il faut aller très vite, puisque nous adjugeons entre 60 et 100 lots par heure!»

@Migros Magazine - Alexandre Willemin

Auteur: Alexandre Willemin

Photographe: Guillaume Mégevand