Archives
3 octobre 2016

Le bruit fait grossir

Vous venez de prendre cinq kilos: votre premier réflexe est de supprimer le chocolat, le fromage et le bon vin rouge. Ruez-vous plutôt sur des… boules de protection auditive! Car trop de bruit ferait grossir.

Illustration symbolique de la pensée et de l'inconscient

L’exposition quotidienne à des nuisances sonores telles que celles d’un axe routier à proximité de son habitation serait liée à une augmentation du tour de taille. Ce sont des chercheurs suédois qui l’ont constaté à Stockholm. Et pas qu’un peu: plus de 0,21 centimètre de tour de taille en plus pour chaque augmentation du bruit urbain de cinq décibels!

Une corrélation qui pourrait s’expliquer par le manque de sommeil – les mauvaises nuits sont liées notamment aux maladies cardiovasculaires, à la dépression et aux mauvaises habitudes alimentaires – et le stress induits par le bruit. Et qui sont des facteurs de prise de poids.

L’étude a porté sur plus de 5000 personnes âgées de 43 à 66 ans entre 2002 et 2006 (lien en anglais). Plus de la moitié d’entre elles étaient exposées à au moins une source de bruit. Celles qui étaient soumises à trois sources de bruit présentaient un risque d’un tour de taille du double de celles qui ne subissaient qu’une seule source de pollution sonore.

Pas étonnant que le bruit soit considéré comme un des fléaux des temps modernes. Issu du trafic routier et aérien ou du voisinage. Moteurs à explosion, fêtards hurlants, décibels dégoulinants: autant de bruits qui nous agressent et nous engraissent.

Texte: © Migros Magazine / Isabelle Kottelat

Auteur: Isabelle Kottelat