Archives
10 août 2015

Le défenseur des tortues

Avec une rare ténacité, Jean-Marc Ducotterd s’occupe du Centre de protection et de récupération des tortues à Chavornay (VD). Une passion devenue mission.

Jean-Marc Ducotterd tient une grosse tortue alligator dans les mains.
Jean-Marc Ducotterd, responsable du Centre de protection et de récupération des tortues à Chavornay (VD), tient une grosse tortue alligator dans les mains.

«On commence vraiment à être à l’étroit. Il faut de toute urgence construire de nouvelles infrastructures ou on devra renoncer à accueillir de nouveaux pensionnaires», s’alarme Jean-Marc Ducotterd, responsable du Centre de protection et de récupération des tortues (PRT) à Chavornay (VD). Sans perdre sa bonhomie, l’homme, par ailleurs chef de service à la commune d’Orbe, affiche une certaine inquiétude.

Il faut dire qu’en plus des 1300 spécimens hébergés là pour une durée variable, il y a chaque jour un nouvel arrivant. «On arrive à en placer 100 à 150 par année, mais certains ne quitteront jamais le centre, comme les tortues de Floride, interdites de vente, d’importation et de placement depuis 2008.»

Parfois cabossés, souvent devenus indésirables, les reptiles abandonnés sont accueillis par le PRT depuis plus de vingt ans. Un centre unique en Suisse romande, porté à bout de bras par une vingtaine de bénévoles, dont Jean-Marc Ducotterd. Qui rêve d’un projet d’agrandissement: «J’ai le permis de construire, il ne manque qu’une partie du financement. J’espère démarrer les travaux en 2016 pour accueillir 4000 à 5000 tortues.» Passionné? «Un peu fou! Mais les tortues, avec leur faculté d’adaptation et leurs incroyables parades nuptiales, sont fascinantes.»

Une journée avec Jean-Marc Ducotterd

Texte © Migros Magazine – Patricia Brambilla

Auteur: Patricia Brambilla

Photographe: Laurent de Senarclens