Archives
16 avril 2012

Le droit à la boucherie

Alors qu’une nouvelle tuerie vient de faire sept morts dans une université de Californie, Jean Ammann s'insurge contre l'adoration que les Etats-Unis portent aux armes à feu.

Jean Ammann, journaliste 
et chroniqueur 
«La Liberté»

Toujours ces mêmes visages en larmes, ces mêmes étudiants prostrés, ces mêmes forces de l’ordre en cotte de mailles… Mon Dieu! Ce Dieu qui bénit l’Amérique à grands coups de goupillons serait-il sourd aux malheurs de son peuple?

Voilà qu’une nouvelle tuerie vient de faire sept morts dans une université de Californie. Il paraît que l’assassin a aligné ses victimes contre un mur, avant de les abattre froidement, les unes après les autres. Pan, pan, pan, pan, pan, pan et encore pan. D’une simple pression, de vie à trépas. Ce massacre est le plus meurtrier depuis 2007, lorsqu’un étudiant de Virginia Tech avait abattu 32 personnes avant de se suicider. Cependant, il ne faut pas croire que les Etats-Unis ont connu cinq ans de paix intérieure, cinq ans où les armes se seraient tues: à la fin du mois de février, un étudiant de 17 ans avait tué trois personnes dans l’Ohio. On pourrait remonter jusqu’à Columbine (13 morts, 24 blessés en 1999) et Austin (16 morts, 32 blessés en 1996).

Avant d’accuser les jeux vidéo et Marilyn Manson, avant d’évoquer la fatalité qui serait myope comme une taupe, les Etats-Unis feraient bien de s’interroger sur l’adoration qu’ils portent aux armes à feu. Le 28 juin 2010, donc bien après Austin, Columbine et Virginia Tech, la Cour suprême a estimé que les Etats fédérés n’avaient pas le droit de limiter ou d’interdire la possession des armes à feu. On ne dédit pas la Constitution, dont le deuxième amendement permet au peuple de porter des armes. Il ne faut pas résumer les Etats-Unis au clan Bush, une main sur la Bible, l’autre sur le Colt. Il y a dans ce pays un mouvement qui tente de s’opposer au lobby des marchands de morts: le Brady Campaign. Et si vous allez faire un tour sur son site, vous trouverez des chiffres hallucinants: en une année, les armes à feu tuent 17 personnes en Finlande, 200 au Canada et 9484 aux Etats-Unis. On estime qu’aux USA il y a 283 millions d’armes à feu en circulation, soit 97 armes pour 100 personnes selon une enquête nationale qui commence à dater (2004).

Ces fusillades, ces tueries, ces boucheries continueront ad libitum: elles sont garanties depuis le XVIIe siècle par la Constitution.

Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent pas forcément celles de la rédaction.

Auteur: Jean Ammann