Archives
21 mai 2013

Un colosse docile et avenant

Le Ford B-Max Ecoboost, de la puissance tout en souplesse.

Le Ford B-Max Ecoboost.
Le Ford B-Max Ecoboost.

Fluidité: ce seul mot permet de résumer le B-Max dans son ensemble.

Au niveau du comportement pour commencer: le monospace, malgré sa petite motorisation, est assez dynamique et étonnamment souple.

Que ce soit en montagne, en ville ou sur l’autoroute, j’ai bien dû tester la voiture de la semaine sur plusieurs centaines de kilomètres et j’ai été enchantée par la maniabilité du véhicule. Sans pour autant exagérer, j’avais l’impression que la machine était le prolongement de ma pensée.

Pas d’à-coups aux changements de vitesse, une grande stabilité dans son comportement, le B-Max est fort agréable sur route mais également dans son habitabilité.

Privé de montants entre les deux portières, le mono­space offre encore plus d’espace aux épaules, et quelle facilité pour y accéder! Bien que les portes soient un peu lourdes, j’ai pu tester l’avantage de ce système d’ouverture révolutionnaire.

Après une mauvaise chute suivie d’une opération, mon amie Stéphanie se retrouve avec une jambe immobilisée pour quelques semaines.

En visite chez elle à Leysin, mon ami Mike et moi lui avons proposé de la véhiculer chez son physiothérapeute pour son rendez-vous hebdomadaire.

Essayez d’entrer dans une voiture classique avec une jambe maintenue droite... Vous vous apercevrez rapidement que cette tâche est plutôt ardue. Profitant des possibilités que laisse un design ingénieux, soit portes grandes ouvertes et siège avant reculé à son maximum, mon amie Stéphanie n’a eu qu’à pivoter sur l’assise pour entrer sa jambe dans l’habitacle.

Avec sa botte secrète, le modèle Ford B-Max fait preuve d’une grande souplesse, même lorsque ses passagers ne le peuvent pas. Un vrai plus à ne pas négliger!

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Le tableau de bord

Très moderne, souligné çà et là par des touches de chrome, il marie des textures mates et brillantes noires égayées par des lumières bleues assorties au logo Ford. Au niveau technique, beaucoup de boutons et une grosse molette pour naviguer dans le menu de l’ordinateur de bord. Assez intuitif, il demande toutefois un peu d’attention pour comprendre son fonctionnement.

La sécurité

En plus des équipements traditionnels, le B-Max recèle toute une panoplie d’effets. Par exemple, en option, le système «Active City Stop» qui empêche ou atténue les collisions en dessous de 30 km/h, comme cela peut se produire dans un embouteillage, lorsque le conducteur qui précède freine de façon inattendue.

Le look

Le B-Max est un monospace assez singulier qui pioche des éléments aux citadines sportives comme aux SUV (Sport Utility Vehicle). Futuriste et rassurant à la fois, dynamique sous certains aspects, familial classique sous d’autres, il part un peu dans tous les sens. Il est difficile à définir et on aurait peut-être préféré que les designers jouent la carte de la sobriété.

Les portières

La grande particularité du Ford B-Max est qu’il est démuni de montants entre les portes de devant et celles à l’arrière qui, en plus, sont coulissantes. Une fois ouvertes, les portes libèrent une longueur de 1 m 50. On y entre et on en sort plus facilement, les mouvements sont plus fluides, l’espace est optimisé. Pratique pour les personnes à mobilité réduite ou pour installer un siège bébé!

La modularité

Les sièges arrière et le siège passager se rabattent en un tournemain. Lorsque tous les sièges font la révérence, la zone de chargement du coffre atteint 2,35 m de long!

Auteur: Leïla Rölli