Archives
8 juillet 2013

Le glamping ou le camping version luxe et glamour

Une pointe de glamour, deux doigts de camping, une pincée de luxe et vous obtenez le glamping, un cocktail vacances chic plutôt tendance chez les bobos en mal de nature.

glamping

Le camping à la papa, en tongs et caravane, marcel et canadienne, aurait-il vécu? A voir les villes et villages de toile des bords de lac et de mer, on peut franchement en douter! Mais la situation évolue, même au sein de cette confrérie attachée à ses sardines et ses auvents. En effet, depuis quelques années déjà, une nouvelle tendance se dessine chez les adeptes des séjours en plein air: le glamping, soit le mariage arrangé et a priori contre nature du glamour et du camping!

Lodge luxueuse dans le parc national du Serengeti en Tanzanie: (Photo: DR)
Lodge luxueuse dans le parc national du Serengeti en Tanzanie: (Photo: DR)

«Le glamping, c’est concilier retour aux sources et service haut de gamme pour une prestation sortant de l’ordinaire», explique Marc Maudelonde, créateur et directeur du site outcamp.net, plus grand portail de réservation de campings en France.

La cote du rustique et du low-cost a baissé

Et ce sont principalement les urbains fortunés et les bobos branchés classe moyenne supérieure que vise ce concept à la mode.

Sortir des sentiers battus, mais avec le confort qu’ils ont l’habitude de consommer, c’est le luxe suprême pour ces gens-là.

Moreno Volpi, responsable de la communication au TCS.
Moreno Volpi, responsable de la communication au TCS.

Responsable de la communication du TCS, club qui gère trente-cinq campings en Suisse (vingt-huit directement et sept au travers de ses sections cantonales), Moreno Volpi tient à peu près le même langage:

Le rustique, le low-cost a moins la cote qu’auparavant. Les vacanciers ne choisissent plus d’aller camper parce que c’est bon marché, ils recherchent une voie intermédiaire entre la simplicité du camping et le standing de l’hôtellerie classique.

Rangés piquets et tendeurs, repliés tente et sac de couchage, remisés gamelle et Butagaz, oubliés douches en commun et WC collectifs… Désormais, le néo-campeur désire profiter du grand air, partager le frisson du scout, mais en bénéficiant d’un bivouac et d’un service irréprochables et quasi dignes d’un palace!

Les «pods» aux allures d’igloo aux Giettes, en dessus de Monthey.
Les «pods» aux allures d’igloo aux Giettes, en dessus de Monthey. (Photo: DR)
Tentes high-tech et cosy.
Tentes high-tech et cosy. (Photo: DR)

«C’est une clientèle qui, à l’origine, fréquentait plutôt les hôtels et gîtes de charme», précise encore Marc Maudelonde. Aujourd’hui, celle-ci se tourne vers des hébergements écolo-chic nichés de préférence dans des sites préservés: lodges, style safari africain; cabanes perchées dans les arbres; caravanes au charme rétro; tipis cinq étoiles; roulottes à l’élégance bohème; cahutes design; yourtes cocooning…

Avec, s’il vous plaît, petit-déjeuner, équipements de qualité (clim pour journées caniculaires, poêle pour nuits fraîches, salle de bain, wi-fi…) et prestations ciblées (massages, espace bien-être, randos-découvertes…).

Céline Antonioli, responsable de la réception chez Whitepod Exploitation.
Céline Antonioli, responsable de la réception chez Whitepod Exploitation. (Photo: LDD)

«C’est le camping sans ses inconvénients», résume Céline Antonioli, responsable de la réception chez Whitepod Exploitation, société propriétaire du hameau de «pods» aux Giettes, à la verticale de Monthey. Installées à l’origine pour accueillir une clientèle de skieurs, ces quinze tentes high-tech et cosy de 40 m2 avec lit douillet et vue imprenable sur les Alpes et le lac Léman sont dorénavant ouvertes à la belle saison. «Il y avait de la demande, alors on s’est dit pourquoi ne pas les louer en été, en proposant diverses activités nature à nos hôtes?»

Une tendance qui marie insolite et haut de gamme

Véronique Kanel, porte-parole de Suisse Tourisme.
Véronique Kanel, porte-parole de Suisse Tourisme. (Photo: LDD)

Le glamping, qui est déjà bien implanté en France, semble donc gagner gentiment mais sûrement du terrain en Helvétie aussi. «On voit frémir cette tendance et je pense qu’elle va s’accentuer dans les années à venir», confirme Véronique Kanel, porte-parole de Suisse Tourisme. Deux raisons à cela selon elle: «Ce type d’offre cible parfaitement notre clientèle qui veut de la qualité, du haut de gamme et de l’insolite, et colle également avec le côté nature de notre pays.» Ne reste plus qu’à goûter aux joies du glamping!

On a testé le séjour écolo-chic

Chapeau de soleil concours ete 2013
Chapeau de soleil concours ete 2013

Le glamping? Comme le camping, en mieux. Parce que la promiscuité n’y a pas la même valeur lorsque vous considérez le coucher de soleil sur votre mini-terrasse en teck durable et démontable. Devant notre tente en toile 100% bio, en sachant que le domaine Les Moulins, à Noirmoutier (F), retrouvera son aspect sauvage à la fin de la saison, nous nous sentions davantage dans la peau d’un bobo tendance Vieux Campeur rive gauche que dans celle des personnages échappés de la comédie «Camping».

Comme le dit la voyageuse anglaise Nicole Iseard dans le «Guardian», si la France comme la Vendée regorgent de campings, très peu se targuent d’un tel «oh la-la factor» que ce site 5 étoiles.

Alain Dominique Perrin a redéfini la vision du camping. (Photo: LDD)
Alain Dominique Perrin a redéfini la vision du camping. (Photo: LDD)

Tel était bien ce qu’avait en tête Alain Dominique Perrin, ex-patron de Cartier, en créant ce domaine: «redéfinir la vision du camping» avec une version «chic mais pas snob de l’une des activités préférées de Français». On n’en attendait pas moins de cet homme d’affaires et collectionneur d’art, qui racheta les lieux de ses vacances enfantines en 2008 pour le «rendre à la nature», virant les mobile homes en plastique pour les remplacer par 180 emplacements «seulement», dédiés à des «écolodges», «tipis» ou vastes tentes de bois et de toile. Ce camping prend place entre lisière de plage et forêt. A la fin de la semaine, on se dit que le plus grand luxe ici n’est même pas ce vaste espace arborisé donnant directement sur «l’une des plus grandes plages de sable d’Europe», mais tout simplement l’absence de voitures.

Vidéo de présentation du domaine Les Moulins à Noirmoutier (F).

Illustration: Andrea Caprez