Archives
21 novembre 2016

«Le karaté, j’aime beaucoup!»

Olivia Mathez, 6 ans et demi, porte à ravir le kimono. Et serre les poings avec le sourire au club Ken Shin Kai de Bussigny (VD).

Olivia Mathez, 6 ans et demi.

Dans la salle de Bussigny, une volée d’enfants en kimonos blancs courent en étendant les bras. «Vous êtes des aigles et vous volez autour des nuages», lance Selma Grimaldi-Güldür, sensei ceinture noire troisième dan, en donnant le rythme sur un tambour. Sans s’en rendre compte, les élèves sont en train de s’échauffer pour leur leçon de karaté.

Le double nœud, c’est tout un art. Les élèves doivent savoir le faire tout seuls pour passer leur premier examen.

Parmi eux, Olivia Mathez, 6 ans et demi, pratique déjà depuis une année. «J’avais envie de faire un sport de combat. Et le karaté, j’aime beaucoup!», dit-elle avec un sourire timide. Après avoir testé le judo, la capoeira et la zumba, c’est finalement cet art martial qui l’a emporté. Il faut dire que le cours est ludique, bien animé et sans risques, puisque les coups ne sont jamais portés.

Des petits tournois de groupe sont organisés pour le challenge pendant le cours. Celui qui gagne peut choisir le jeu à la fin.

«Je ne sais pas exactement pourquoi elle a choisi cette activité, mais ça lui convient, elle est super contente et ça l’aide à la persévérance», raconte sa maman. Ceinture blanche, Olivia prépare ses katas pour la demi-­jaune. Mais si elle s’entraîne de temps à autre à la maison devant le miroir, elle ne pense pas encore aux tournois. Le fun d’abord! 

Texte: © Migros Magazine | Patricia Brambilla

Auteur: Patricia Brambilla

Photographe: Jeremy Bierer