Archives
27 décembre 2016

Gros dormeur

Le loir passe plus de la moitié de l’année à dormir. Mais quand il se réveille, on ne l’arrête plus!

Illustration d'un loir en train de dormir dans un appartement
Le loir fait honneur à sa réputation.

Qu’il est difficile de se lever le matin en hiver, quand on sait qu’il fait froid et nuit à l’extérieur! Sans doute t’arrive-t-il à toi aussi de vouloir te recoucher plutôt que de mettre le nez dehors. Tu as peut-être été un loir dans une autre vie! Ce petit rongeur dort en effet sept à neuf mois par an, un record chez les mammifères.

Quand les températures dégringolent, les loirs creusent un trou dans le sol et s’y blottissent les uns contre les autres. Parfois, ils s’installent dans des maisons. En revanche, une fois réveillés, ces animaux aux grands yeux débordent d’énergie: ils doivent rapidement se remplir le ventre, trouver un partenaire et chercher un nid qu’ils partageront souvent.

En août, la femelle met au monde quatre à six petits pesant seulement quatre grammes. Les loirs ont ensuite à peine six semaines pour se constituer des réserves de graisse suffisantes pour l’hiver. Ils se nourrissent donc de noisettes, de faines, de glands et de châtaignes, très riches en graisses.

Heureusement, les loirs sont de bons grimpeurs capables d’aller chercher leur nourriture partout. Leurs pattes sont même dotées de sortes de ventouses qui leur permettent de se glisser dans les moindres brèches, sur les arbres et dans les toitures, où on les entend parfois faire la java – de préférence la nuit!

Auteur: Andrea Fischer

Illustrations: Bunterhund,