Archives
9 juin 2014

Les bons plans de Xenia Tchoumitcheva à Londres

Etablie au cœur de la capitale anglaise d’où elle gère son blog, Xenia Tchoumitcheva nous ouvre les portes de sa ville d’adoption. So chic!

xenia tchoumitcheva
Xenia Tchoumitcheva 
est à la tête de chicoverdose.com, un webmag consacré 
au luxe.

Elle arrive toute pimpante dans son pull vert acidulé et son sac Chanel à l’épaule, avec un petit quart d’heure de retard, à la terrasse de l’Eto caffè où nous l’attendons devant un thé et un carrot cake. «Désolée mais j’ai dû régler des détails de dernière minute», s’excuse- t-elle en prenant place à côté de nous. Une femme very busy qui vit au rythme effréné des métropoles. Telle est Xenia Tchoumitcheva depuis qu’elle a décidé de faire de Londres le quartier général de sa petite entreprise, dont son blog dédié au monde du luxe chicoverdose.com est le fer de lance.

C’est donc naturellement dans ce café du quartier de Belgravia, où les ambassades et les boutiques de luxe ont pignon sur rue et où elle a élu domicile «dans un magnifique appartement», que celle qui fut désignée plus belle femme de l’année 2012 par le magazine alémanique Maxim nous a donné rendez-vous pour évoquer «son» Londres.

«J’adore venir ici, car c’est un peu le défilé de mode»,

nous confie-t-elle quelques instants plus tard à l’intérieur. Et Xenia sait de quoi elle parle. Un rapide regard jeté à deux femmes attablées bardées de luxueux accessoires, et la voilà qui nous détaille les marques portées par les deux élégantes.

Pas un hasard si son blog a pour thème l’univers du luxe, de la beauté et de la mode. Pas un hasard non plus si les cossus quartiers de Belgravia, South Kensington et Chelsea sont ceux où Mademoiselle Tchoumitcheva a ses habitudes (lire ci-dessous).

L’énergie qui fait battre le cœur des ambitieux et des créatifs

Oui, le Londres de Xenia est celui qui réussit, celui des superriches et de l’opulence, là où l’ex-dauphine de Miss Suisse se sent bien. C’est aussi celui de l’énergie positive, celle qui fait battre le cœur des ambitieux et des créatifs venus tenter leur chance des quatre coins du globe. «Cette ville me donne de l’énergie. J’aime l’art de vivre des Anglais et ce melting-pot culturel. Ici, tu ne peux pas déprimer, car il y a toujours quelque chose à faire», s’enthousiasme-t-elle.

Alors, bien sûr, Xenia Tchoumitcheva vit à 100 à l’heure. En business woman avertie, elle partage son temps entre Londres et la Suisse où elle réside une partie de l’année, mais aussi l’Italie où elle présente sur Rete 4 L’Italia che funziona, une émission dédiée à la réussite économique du pays, et les divers lieux qu’elle donne à découvrir sur son blog.

De Moscou à Milan, en passant par Marrakech, elle livre ses bons plans et fait partager sa vie glamour. On peut ainsi la voir au volant d’une Lamborghini, ou d’une Rolls, ou en train de déjeuner dans un restaurant branché moscovite. Récemment, c’est sur le red carpet du Festival de Cannes qu’elle s’est illustrée dans une très hollywoodienne robe blanche tout en plissés et en dentelles. Une vie de conte de fées que cette fille qui a la tête aussi bien faite à l’extérieur qu’à l’intérieur n’est pas près de laisser s’évanouir.

Quatre lieux à découvrir

Sea life, london aquarium.

Une escapade: London aquarium «Je m’y suis rendue un week-end et j’ai vraiment adoré. L’aquarium de Londres est gigantesque – c’est d’ailleurs l’un des plus grands d’Europe –, il est peuplé de toutes sortes de poissons incroyables, dont de fabuleux requins. On peut même y admirer des manchots!»

Sea Life London Aquarium, County Hall, Westminster Bridge R. Métro: Waterloo ou Westminster.

Oblix, the shart, Londres.

Une vue à couper le souffle: The Shard «Quand j’ai envie de voir Londres d’en haut, je me rends au restaurant Oblix, au 32e étage de The Shard (l’éclat), à Southwark, juste en face de la City. Ce gratte-ciel de verre réalisé par l’architecte italien Renzo Piano est le plus haut d’Europe. La vue y est à couper le souffle.»

Oblix, level 32, The Shard, 31 St. Thomas Street. Métro: London Bridge.

Walton Street, Londres.

Une rue: Walton street «J’aime beaucoup me balader dans cette rue du quartier de South Kensington. L’ambiance y est très cosmopolite et il y a toujours du monde. On y trouve une multitude de boutiques, de bars et de restaurants ouverts jusqu’à tard le soir. L’idéal pour une virée shopping ou se faire un resto.» Walton street, métro: South Kensington
ou Knighstbridge.

Un bol de porridge.

Un plat: le porridge «Il a mauvaise presse, je sais, mais le porridge fait partie pour moi des incontournables anglais. Je l’ai découvert lors de mon premier stage à Londres en voyant mes collègues de JP Morgan en manger le matin. Depuis, je le prépare moi-même et j’adore ça. Cela me rappelle la kacha, une bouillie typique de Russie et d’Ukraine. En plus, le porridge est bon pour la digestion, car sans gluten.»

© Migros Magazine - Viviane Menétrey, de retour de Londres.
Photos: Philipp Ebeling / Getty Images / Intertopics / doc-stock

Auteur: Viviane Menétrey