Archives
25 juin 2012

Le monde vient à vous

Le Pandamobile du WWF sillonne la Suisse pour présenter des expositions ayant pour thème la protection de l’environnement. L’animateur Michel Terrettaz nous parle de son dernier projet: «Singe qui peut!»

Michel Terrettaz et les les élèves dans la forêt vierge
Enseignement dans la forêt vierge itinérante: Michel Terrettaz et les les élèves dans la forêt vierge amménagée dans le Pandamobil.

Une lumière diffuse filtre à travers l’épais feuillage. Des sous-bois nous parviennent des chants d’oiseaux et le bourdonnement des insectes. Nous voici en pleine jungle africaine sur un terrain meuble qui amortit les pas des jeunes explorateurs. Malgré la chaleur moite, l’excitation est à son comble. Là! Une grande trace de pas a été repérée par les participants. Fort de son expérience, le chef de l’expédition Michel Terrettaz est catégorique: c’est un gorille qui a laissé cette empreinte.

Mais pas de panique: nous ne sommes pas en pleine forêt vierge, mais dans la paisible localité de Wilen (TG). Le Pandamobile a fait halte une semaine dans la cour de l’école. L’intérieur de cet ancien camion-magasin Migros a été entièrement transformé en jungle.

Le Pandamobile sillonne la Suisse depuis trente-quatre ans avec ses expositions temporaires, visant à sensibiliser les enfants à divers thèmes touchant l’environnement.

Michel Terrettaz conduit ce projet pédagogique itinérant depuis le début. Avec ses longs cheveux et son t-shirt des Rolling Stones, il ressemble un peu à un de ces chanteurs d’un groupe de rock des années 1960. L’image lui correspond d’ailleurs bien, car ce fan des Stones a déjà assisté à plus de trente concerts du légendaire groupe britannique.

Michel Terrettaz a expliqué le mode de vie des chimpanzés aux enfants. Les élèves apprenent aussi dans quelles régions du monde vivent les grands singes.
Michel Terrettaz a expliqué le mode de vie des chimpanzés aux enfants. Les élèves apprenent aussi dans quelles régions du monde vivent les grands singes.

Ce Romand de 64 ans n’est pas seulement chauffeur, mais aussi animateur. Il explique les menaces qui pèsent sur l’environnement et sensibilise les enfants à la protection de la nature au cours de séances durant 90 minutes. «Il faut toutefois pouvoir les captiver dès les trois premières minutes. S’ils m’adoptent, mon message passe mieux», sait Michel Terrettaz. Le voici avec une classe de deuxième primaire de Wilen, dont il gagne rapidement la sympathie. «En voilà un beau maillot de fan! Tu es pour le FC Zurich n’est-ce pas?» demande-t-il à Luca, arborant les couleurs rouge et bleu du FC Bâle… S’élève alors une grande clameur de protestations, à laquelle Michel Terrettaz répond par un sourire espiègle.

Outre son sens de l’humour, l’animateur fait aussi preuve d’une grande sensibilité envers ses jeunes visiteurs: «Je tiens compte de chacun en particulier. Si je remarque que certains ont plus de peine à suivre, je les félicite lorsqu’ils trouvent une réponse. Tandis que les plus vifs, il faut parfois les freiner.»

Cette interaction avec les élèves motive toujours Michel Terrettaz, même après plus de trente ans. «Je reçois souvent des lettres et des dessins. Parfois, les enfants récoltent même de l’argent, dans le but de faire un don», raconte-t-il, enthousiaste. Récemment, deux filles lui ont ainsi remis une enveloppe contenant 144 francs, une somme substantielle provenant de la vente de leurs jouets.

C’est l’actuelle exposition du Pandamobile qui a motivé leur geste. Avec «Singe qui peut!», le WWF veut éveiller l’intérêt des élèves à la protection des forêts tropicales. Car leur destruction menace les grands singes.

Avant d’entreprendre leur expédition, les élèves de Wilen ont d’abord appris à l’école les différentes espèces de primates. Avec l’aide de Michel Terrettaz, ils placent maintenant des figurines d’animaux sur la carte du monde. C’est la dix-huitième exposition qu’il présente et loin de lui l’idée de donner des cours magistraux. «Quand je vais à un concert, j’attends du groupe qu’il m’offre un spectacle qui m’emballe et peu importe si c’est le troisième ou le cinquantième concert de sa tournée. Je m’impose donc les mêmes exigences.»

Et le succès est au rendez-vous. Depuis le début du Pandamobile en 1978, Michel Terrettaz a rencontré près de 321 000 enfants. L’homme aime être sur les routes et mener ce qu’il appelle «une vie de saltimbanque». Le Pandamobile parcourt chaque année environ 5000 km. Mais l’animateur est attentif «à planifier sa tournée de manière optimale, afin de réduire les distances autant que possible». De nombreux autocollants à l’effigie d’animaux ornent le bus et indiquent que son moteur diesel est équipé d’un filtre à particules.

Lorsque l’exposition se terminera dans deux ans, Monsieur Pandamobile prendra aussi congé. Bien qu’il n’en soit pas encore tout à fait sûr. «La seule certitude, c’est que je ne vais pas refaire trente-cinq ans, dit-il en souriant. A l’issue de la séance à Wilen, Michel Terrettaz distribue des dossiers informatifs destinés aux enfants ainsi qu’à leurs parents. Il offre également à tous un calendrier d’anniversaire WWF. A côté, la prochaine classe attend déjà son tour.

Auteur: Andreas Dürrenberger

Photographe: Andreas Eggenberger