Archives
24 août 2015

Le moteur du 3e millénaire

Grâce à la technologie dite du «downsizing», la Citroën C4 Nouvelle Gamme réussit à réduire ses émissions de CO2 et sa consommation sans perdre de sa puissance.

La Citroën C4 Nouvelle Gamme photo
La Citroën C4 Nouvelle Gamme.

Depuis quelques années, la mode est au «downsizing», un anglicisme qui désigne l’optimisation d’un moteur, généralement en réduisant sa cylindrée tout en préservant sa puissance. Le but? Réduire émissions et consommation sans avoir l’impression de conduire une charrette à bœufs. A son commencement, ce procédé s’appliquait généralement sur de petites voitures, aussi légères que bondissantes, mais terriblement bruyantes.

La voiture de la semaine, la Citroën C4 Nouvelle Gamme, a également bénéficié de cette technologie, mais aussi des progrès qui en sont nés.Premièrement, et c’est ce qui m’a le plus étonnée, elle ne fait pas de bruit de tondeuse à gazon comme la plupart des moteurs «downsizés» que j’ai déjà testés.

Deuxièmement, bien qu’elle soit particulièrement réactive, elle se classe dans la catégorie des berlines en affichant un poids confortable de plus de 1,5 tonnes, qu’on justifie partiellement par l’opulence de ses fournitures.

Un grand pas dans l’innovation

Troisièmement, ses réactions vives ne sont pas brusques, comme c’est parfois le cas pour ce genre de motorisations du troisième millénaire. Ses accélérations ne vous plaqueront pas à votre dossier, mais, avec à peine plus de 10 secondes pour un 0 à 100, elle s’en sort plutôt bien, d’autant plus que même à grande vitesse, elle ne s’essouffle pas. Sa boîte automatique est très bien équilibrée et les changements de rapport sont fluides. Sa consommation mixte de 4,8 l (essence) et ses émissions (110 g/km) sont relativement raisonnables.

En résumé, la C4 Nouvelle Gamme fait un grand pas en avant dans l’univers des innovations, et j’ai beaucoup apprécié me balader à son bord. En pinaillant un peu, je déplorerais l’absence de palettes au volant pour passer en mode manuel, mais si on ne compte pas faire un rallye, le levier de vitesse convient parfaitement.

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Le look Entre berline et citadine, la nouvelle C4 donne instantanément une impression de qualité et de bon goût. Modernisée principalement par ses nouveaux phares plus graphiques, elle présente une carrosserie aux lignes tendues et élégantes. La face arrière, avec ses feux effet 3D et son aileron discret, ajoute encore un peu plus de sportivité à l’ensemble. Les changements ne sont pas majeurs, mais les petites améliorations apportent une réelle plus-value esthétique.

Le coffre La belle surprise du véhicule est que son coffre s’approche plus de celui d’un break que de celui d’une berline. 408 litres de volume de base qui passent à plus de 1180 litres banquette rabattue. Belle performance!

L'habitacle Ambiance feutrée et belle luminosité grâce à son toit vitré, l’habitacle propose des sièges fermes mais très confortables. Les fournitures s’approchent du haut de gamme et les détails sont soignés. Particulièrement bien insonorisée, la C4 dissimule habilement le bruit de son moteur tricylindre qu’on ne distingue absolument pas. A l’arrière, les deux places latérales peuvent accueillir des personnes de grande taille et pour encore plus de classe, le siège central dissimule un large accoudoir avec une petit trappe d’accès au coffre en bonus.

Le tableau de bord Délesté de quelques boutons, le tableau de bord de la Citroën C4 intègre un écran tactile 7’’, centre multimédia. Derrière le volant, fortement équipés en commandes multiples, hormis de regrettées palettes de changements de rapport, on trouve trois cercles rétro-éclairés d’un bleu roi voyant, visuellement le maillon faible de cette planche de bord. Compte tours à gauche, état du réservoir et autonomie à droite, et au centre, vitesse et quelques informations basiques comme le kilométrage ou l’état du régulateur de vitesse.

Les petits plus Des rangements pratiques et nombreux, une prise 12 V (allume-cigare), port USB, lampe nomade dans le coffre et, selon la version, prise de 230 V dissimulée dans le grand bac de l’accoudoir central, idéal pour recharger un ordinateur! On peut également citer les compartiments de portière pouvant accueillir une bouteille de 1,5 litre à l’avant ou encore les tiroirs présents sous les sièges avant.

Texte © Migros Magazine – Leïla Rölli

Auteur: Leïla Rölli