Archives
3 août 2015

Le petit roi d'Italie

Incontournable de la cuisine, le basilic incarne l’été à lui tout seul. Parce qu’il aime le chaud, parce qu’il sent le soleil et qu’il enchante tous les plats, de l’entrée au dessert!

Croquis d'un plant de basilic
Et pourquoi pas du basilic même au dessert?

Oui, le basilic a des origines africaines et asiatiques. Oui, il a d’abord été cultivé en Inde, puis en Egypte avant d’atterrir sur les tables romaines. Mais qu’à cela ne tienne, Ocimum basilicum, dont l’étymologie gréco-latine signifie «plante royale», évoque aujourd’hui l’Italie. Il suffit de plonger son nez dans ces petits bouquets aux feuilles joliment bombées et au vert lustré pour se croire aussitôt en vacances en pleine campagne ligure!

D’ailleurs, flanquez-le de quelques rondelles de tomates et de mozzarella, façon caprese, et vous aurez le drapeau tricolore dans l’assiette. Une belle histoire d’amour que ce couple tomate et basilic. Les deux font aussi la paire en pleine terre: cultivé au milieu de ses petites chéries écarlates, le basilic prospère beaucoup mieux, tout en faisant peur au mildiou, redoutable parasite de la tomate.

Amoureux du soleil, mais pas trop, et d’une humidité régulière au sol, le basilic se décline en de nombreuses variétés, à l’arôme aussi incongru que la réglisse, le citron, la cannelle ou le camphre. Mais, en fin de compte, on revient toujours au romain.

Celui dont on fait le pesto ou le pistou, dans le Sud de la France: feuilles broyées, ail, huile d’olive et parmesan, de quoi réveiller un bête plat de spaghetti. Les vertus digestives de cette plante lui valent même de s’inviter au dessert: les sorbets au basilic enchanteront les papilles tout en pacifiant l’estomac...

Croquis d'un masque mortuaire égyptien
Croquis d'un masque mortuaire égyptien

Les Egyptiens de l’Antiquité utilisaient
le basilic, aux propriétés antibactériennes et conservatrices, pour le processus de momification.

Croquis d'une salade dans un saladier, ornée de fleurs de balisic
Croquis d'une salade dans un saladier, ornée de fleurs de balisic

Pour récolter davantage de feuilles, pincer les tiges à la hauteur des fleurs, lesquelles sont d’ailleurs très décoratives dans une salade.

Croquis d'une divinité hindoue.
Croquis d'une divinité hindoue.

Plante sacrée en Inde,
le «tulsi», comme on l’appelle là-bas, est encore aujourd’hui déposé dans les temples en offrande aux dieux Krishna et Vishnou.

Croquis d'un moustique
Croquis d'un moustique

Son parfum a le chic non seulement d’agrémenter une terrasse, mais de tenir éloignés les insectes. Une belle claque pour les moustiques!

Texte © Migros Magazine – Patricia Brambilla

Auteur: Patricia Brambilla et Jean-Luc Pasquier

Photographe: Bunterhund (illustration)