Archives
29 mai 2012

Le plaisir de la petite reine sans les courbatures

Rejoindre à vélo électrique Romont depuis Lausanne en passant par Lavaux et la Glâne permet d’admirer des paysages d’une beauté à couper le souffle… sans s’essouffler.

A vélo électrique entre Lutry et Chexbres
Entre Lutry
et Chexbres,
 la route de 
la Corniche offre une vue incroyable sur le Léman,
 les montagnes 
et le vignoble.

Des quais chics d’Ouchy aux contrées rurales de la Glâne, des maisons vigneronnes de Lavaux aux exploitations laitières du pays fribourgeois, des terres protestantes parsemées de discrètes églises aux contrées catholiques où poussent des crucifix richement fleuris, le nouvel itinéraire 99 de La Suisse à vélo – qui relie le lac Léman à celui de Zoug – joue la carte de la diversité entre Lausanne et Romont.

Passant notamment par Avenches, Morat et Thoune, la Route du Cœur – c’est son nom officiel – a été spécialement pensée par la société éponyme pour les vélos électriques. Ouvertes du 14 mai au 31 octobre, les stations aux départs de chaque étape (il y en a sept en tout) louent ainsi sur réservation différents modèles d’e-bikes dont il est possible de changer les batteries dans des relais répartis le long du parcours.

Avant de partir, chaque utilisateur se voit remettre une brochure détaillant la route à suivre. Notons que ce guide peut être complété en imprimant gratuitement des cartes plus détaillées sur le site de SuisseMobile ou en utilisant la toute nouvelle application pour iPhone.

Mais trêve de bavardages, il est temps de tester ce que nos bicyclettes électriques ont dans le ventre. Le départ est donné devant le Musée olympique où nous prenons possession de nos vélos de location.

La sensation de vitesse et d’aisance impressionne le néophyte tant le moteur multiplie ses forces.
La sensation de vitesse et d’aisance impressionne le néophyte tant le moteur multiplie ses forces.

Une agréable sensation de vitesse

Sur les quais, puis le long de la route qui traverse – à plat – Pully et Paudex la sensation de vitesse et d’aisance impressionne le néophyte tant le moteur multiplie nos forces. Malgré le trafic, la promenade à vélo s’annonce belle. Le temps est au beau fixe, et les 50 kilomètres qu’il faudra avaler pour rejoindre Romont semblent à notre portée.

A Lutry, nous quittons enfin le flot de voitures pour emprunter une petite route grimpant à Grandvaux. Une simple pression sur l’une des touches du cadran de commande permet de choisir une assistance électrique plus élevée. Et là, miracle, une main invisible semble soudain pousser le vélo.

Sur la route, les cyclistes (les vrais) transpirent à grosses gouttes – la tête dans le guidon. Nous, dos bien relevés, pouvons par contre admirer un paysage de rêve dont on ne se lassera jamais. Aujourd’hui, le Léman est lisse comme un miroir. Sur les terrasses, la vigne se réveille et, au loin, les monts enneigés offrent une vision qui laissent pantois même les plus blasés.

Riez, Epesses: les villages se succèdent avec bonheur. Impossible de ne pas apprécier. Une fois passé sous l’autoroute et la ligne de chemin de fer, les choses se corsent à Puidoux. Le long raidillon – même avec l’assistance la plus élevée – demande un effort certain. Et c’est donc avec le front perlé de sueur que nous arrivons finalement à Bois-de-Romont, 800 mètres d’altitude tout de même.

Il est temps de changer ses batteries. Car même si leur autonomie nous permettrait de continuer le chemin, nous ne voulons pas prendre le risque de tomber en panne. En effet, sans assistance, les e-bikes ont tout du lourd vélo militaire.

Un drapeau nous indique l’emplacement du local contenant les accumulateurs cachés derrière la ferme de Marcelle Cossy et de son mari. Juste à côté, le distributeur de boissons est le bienvenu, tout comme la place de pique-nique offrant un panorama exceptionnel sur le Léman lové entre les montagnes.

La deuxième partie du parcours est d’une facilité déconcertante. Aidés par une dénivellation cette fois négative, nous roulons à vive allure avec des pointes de vitesse à 45 km/h.

Des drapeaux verts signalent
les endroits 
où il est possible de changer 
sa batterie.
Des drapeaux verts signalent
les endroits 
où il est possible de changer 
sa batterie.

Un tronçon non carrossable aisément franchi

Plus loin, il nous faut traverser une forêt et slalomer entre les flaques d’eau du seul tronçon non carrossable du parcours. Mais ici, nos robustes vélos électriques franchissent aisément tous les obstacles.

Au sortir du bois, la route offre de jolis coups d’œil: tout d’abord le château d’Oron sur la droite qui joue à cache-cache avec les arbres, puis, sur la gauche, le charmant village de Rue accroché à un piton rocheux.

C’est dans ce bourg aux rues pavées et autoproclamé plus petite ville d’Europe que nous faisons notre deuxième halte. La station d’échange des accumulateurs est judicieusement placée à l’étage de la crêperie, tenue par Pascale Bessire, une Bretonne pure souche. La carte des galettes et des crêpes met les papilles en émoi.

Mais ici, pas besoin de craindre les somnolences d’après festin. Sitôt le repas englouti, notre vélo électrique nous porte sans faillir jusqu’à destination et ce, malgré une dernière forte côte peu après Ursy.

Et voici déjà l’arrivée sur Romont dont le vieux bourg encerclé par de puissantes fortifications se voit de loin.

Deux possibilités s’offrent alors à nous. Rendre les vélos à la station de la Route du Cœur de la gare ou poursuivre le lendemain notre chemin après avoir profité d’une des offres d’hébergement existantes (lire ci-contre).

Notons encore que si le tracé n’est pas franchement adapté aux familles (il faut avoir 16 ans ou 14 ans avec un permis de vélomoteur pour pouvoir louer un e-bike), il peut faire le bonheur des groupes. En effet, pour un anniversaire ou une sortie d’entreprise, il est possible de réserver jusqu’à cent bicyclettes magiques. Même les moins sportifs y trouveront du plaisir.

Routes carossables ou non, forêts ou flaques d'eau: les robustes vélos électriques franchissent aisément tous les obstacles.
Routes carossables ou non, forêts ou flaques d'eau: les robustes vélos électriques franchissent aisément tous les obstacles.

Découvrir SuisseMobile

Offre à réserver

  • Quatre jours de randonnée à vélo sur l’itinéraire régional 99, Route du Cœur, tronçon Langnau-Thoune-Morat-Romont- Lausanne.
  • Prix par personne (inclus trois nuits, quatre transports de bagages, documentation de voyage, informations générales): Hôtel standard: Fr. 509.–; Location e-bike: Fr. 160.–
  • Réservation auprès de SwissTrails (mot clé: Migros Magazine offre de juin) sur internet (www.swisstrails.ch), par téléphone (043 422 60 22) ou par courriel (info@swisstrails.ch).

SlowUp

  • SuisseMobile est partenaire de SlowUp qui encourage la mobilité douce lors de journées découvertes sans voiture.
  • Les prochaines manifestations: 3 juin: Valais; 10 juin: Soleure-Buechibärg; 17 juin: Hochrhein; 1er juillet: vallée de Joux; 8 juillet: Gruyère

SuisseMobile

Retrouvez toutes les informations sur SuisseMobile et sur sa carte interactive permettant de tracer son propre itinéraire sur www.suissemobile.ch

«Migros Magazine» et SuisseMobile, fondation suisse pour la promotion de la mobilité douce, vous présentent chaque mois une sortie en plein air. Le mois prochain: en VTT de Saignelégier à La Chaux-de-Fonds.

Auteur: Pierre Wuthrich

Photographe: Laurent de Senarclens