Archives
8 août 2016

Le processus de combustion

«De l’huile et une orange suffisent à nous éclairer ou comment fabriquer une bougie aux senteurs d’agrume…»

Nathan avec les ingrédients nécessaires à l'expérience
Faites votre propre bougie à l'orange... ou persque!

Nathan va-t-il laisser tomber la chimie pour se lancer dans la cuisine? Non, il a juste l’intention de réaliser une expérience à base d’ingrédients (orange et huile) et d’ustensiles ordinaires (couteau, assiette et allumettes). Attention: ne faire cette expérience qu'en présence d'un adulte!

incise la pelure d’orange
Commencer par inciser la pelure d’orange.

Sans état d’âme, il incise la pelure d’orange sur tout son pourtour, en veillant à ne pas trancher la tige centrale de l’agrume. Ensuite, à l’aide de ses doigts habiles, il en retire délicatement toute la chair.

Remplissage de la pelure avec de l'huile végétale.
Remplir la pelure d'huile végétale.

Une fois l’opération terminée, il ne devrait rester que la moitié inférieure de l’orange, totalement vide et de laquelle émerge la fameuse tige centrale blanchâtre. Ah, il faut encore remplir la pelure vide d’huile végétale!

Un adulte allume la bougie.
Demander à un adulte d'allumer la bougie!

Nathan s’en va chercher un adulte afin que ce dernier l’assiste dans les derniers instants de cette démonstration. Sofia – l’adulte donc – frotte une allumette et met le feu à la tige centrale qui fait donc ici office de mèche…

Le phénomène

Dans cette expérience qui éclaire notre lanterne sur le processus de combustion, l’huile sert de combustible, l’allumette d’énergie d’activation et l’oxygène de comburant (le comburant est une substance chimique qui a pour propriété de permettre la combustion d’un combustible, ndlr).

Remontée le long de la mèche (la tige centrale de l’orange), l'huile est vaporisée par la chaleur de la flamme. C’est le démarrage de la réaction chimique précitée.

Texte: © Migros Magazine / Alain Portner

Auteur: Alain Portner

Photographe: Mathieu Rod