Archives
14 avril 2014

Le Qashqai facilite la vie du conducteur

De nombreux dispositifs d’aide à la conduite font presque oublier la taille du nouveau SUV de Nissan.

Nissan Qashqai
Leïla Rölli: «L'ensemble est plutôt réussi»
Leïla Rölli, chroniqueuse automobile

Dans le nouveau Nissan Qashqai, tout a été conçu pour simplifier la vie du conducteur. Que ce soit au niveau de la sécurité ou pour les manœuvres quotidiennes, le Qashqai agit comme un copilote. Un bel exemple de cette assistance permanente: le parcage.

Dans le parking de mon lieu de travail, les places sont très exiguës. Pour vous donner une idée, ce sont le genre de places de parc qui demandent de rentrer le ventre pour s’extraire du véhicule. Le Qashaqai est loin d’être un petit calibre. Avec près de 4,4 m de long et plus de 2 m de large, rétroviseurs compris, le nouveau SUV nippon demande de sélectionner son emplacement avec soin. Conscient de sa taille imposante, il s’est doté – comme tous les nouveaux véhicules de la marque – de la vision à 360°. Lorsque j’enclenchais la marche arrière, en plus de la caméra de recul, l’écran affichait, au choix, une vue aérienne ou une vue latérale droite. Entre ce dispositif et les avertisseurs sonores, j’ai pu me parquer et manœuvrer dans des endroits serrés avec une exactitude déconcertante. Un vrai jeu d’enfant!

Autre avantage du Qashqai: sa légèreté. Un véhicule de ce genre pèse en général près de 1800 kg au minimum. Ici, on dépasse à peine les 1,5 tonne. Cet allègement, je l’ai par exemple senti lorsque je manipulais les portières. J’ai été interloquée par leur poids qui peut donner une impression de mauvaise qualité de prime abord, mais en réalité, il n’en est rien! Malgré sa légèreté, le Qashqai a récolté cinq étoiles au test de sécurité Euro Ncap et ce n’est pas tout. Le modèle testé est un 4x4 dynamique et réactif compte tenu des 130 chevaux développés par son moteur. Alors qu’on pourrait s’attendre à une consommation excessive, le nouveau Nissan Qashqai est particulièrement raisonnable et consomme moins de 5 l aux 100 km sur autoroute.

J’ai tout de même trouvé un étrange défaut à ce véhicule auquel j’attribuerais une bonne note globale. Parfois, lorsque j’actionnais le signofile, mes doigts venaient à rencontrer la commande des phares et j’éteignais les feux en voulant signifier mon changement de direction. Bizarre, non?

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

La technologie

La technologie
Comme beaucoup de ses concurrents, le Qashqai est équipé d’un écran tactile 7 pouces qui permet de naviguer très simplement dans l’ordinateur de bord. Audio, GPS, connexion avec smartphone, Ipod ou MP3: l’interface, très intuitive, permet même d’accéder aux réseaux sociaux, à l’info ou encore à la météo. Le système climatisation / ventilation dispose d’un bloc de commandes désolidarisé: cela charge un peu l’ensemble, mais simplifie l’utilisation.

Les phares

Les phares
Le Qashqai facilite non seulement la vie du conducteur, mais il se soucie aussi des autres usagers de la route. Ainsi, les phares passent automatiquement de feux de route à feux de croisement et inversement pour ne pas éblouir les autres automobilistes.

Le tableau de bord

Le tableau de bord
Je reproche souvent le côté trop futuriste des habitacles japonais. Ici, les designers ont su jouer la carte de la modernité sans effet «navette spatiale». Le résultat reste sobre malgré la foultitude de commandes et boutons qui accompagne l’écran tactile. Les finitions sont très bien exécutées, mais les matériaux choisis auraient pu être de meilleure qualité.

La sécurité

La sécurité
Le Qashqai regroupe tout ce qui se fait de mieux sur le marché des options de sécurité. Par exemple, grâce à ses caméras, il reconnaît les panneaux de limitation de vitesse et en informe le conducteur en temps réel. Le radar de recul, hautement performant, détecte non seulement les obstacles, mais également les éléments en mouvement, comme un véhicule ou un passant, et les signale à temps au conducteur.

Fleur du concours de paques 2014
Fleur du concours de paques 2014

Le look
Plus félin que ses prédécesseurs, le nouveau Qashqai est un SUV bien équilibré, élégant et sportif à la fois. Je suis un petit peu moins convaincue par l’avant massif et arrondi du véhicule qui manque d’agressivité, mais l’ensemble reste plutôt réussi.

© Migros Magazine – Leïla Rölli

Auteur: Leïla Rölli