Archives
1 septembre 2014

Le savoir pour tous

L’Ecole-club Migros fête ses 70 ans. Les cours proposés depuis sa fondation ont contribué à faire évoluer la société en imposant de nouvelles tendances.

Ecole-club
Cours d’auto-école à l’Ecole-club Migros (photo: archives FCM).

Tout a commencé par une annonce publiée dans le journal «Brückenbauer», (la version allemande de «Construire», ancêtre de «Migros Magazine»), en août 1944. Celle-là proposait aux personnes intéressées de prendre des cours d’anglais, de français, d’italien, d’espagnol ou de russe pour la modique somme de 5 francs. L’initiative, lancée par Gottlieb Duttweiler, qui était convaincu que le savoir devait être accessible à tous, a remporté un succès inattendu avec 1400 inscriptions au lieu des deux cents prévues. L’Ecole-club Migros était née.

Aujourd’hui, quelque 400 000 élèves suivent chaque année un cours dans l’un des cinquante lieux d’apprentissage existants. Il s’agit de la plus grande institution suisse consacrée à la formation continue.

Les six cents offres proposées couvrent des domaines aussi divers que les langues, les activités créatives, le sport, le management ou encore l’informatique. De plus, la contribution versée par le Pour-cent culturel Migros, à hauteur de plusieurs millions de francs, est là pour assurer que les cours restent à un prix accessible.

En septante ans d’existence, l’Ecole-club a fait figure de pionnière dans de nombreux secteurs. Dès 1953, elle a tenté de mettre des jeunes hommes aux fourneaux en leur proposant des cours de cuisine. Dans les années 1960, elle affûtait les réflexes des automobilistes, qui s’entraînaient sur des simulateurs de conduite alors à la pointe de la technologie. Et en 1984, elle a été la première à organiser des cours d’informatique ouverts à un large public en mettant à disposition de volumineux et onéreux ordinateurs.

Si l’Ecole-club n’a cessé de se transformer depuis ses débuts, le succès de la formation en langues étrangères ne s’est jamais démenti: avec près de 43 000 participants, c’est le cours d’allemand qui a attiré le plus grand nombre d’élèves l’an dernier.

1944

La première publicité pour les cours de langue Migros.
La première publicité pour les cours de langue Migros.

L’Ecole-club Migros voit le jour: une annonce dans «Brückenbauer» (la version allemande de «Construire», ancêtre de «Migros Magazine») attirait l’attention sur des cours linguistiques pour la modique somme de 5 francs.

1953

Les hommes se mettent à la cuisine (photo: archives FCM).
Les hommes se mettent à la cuisine (photo: archives FCM).

Des hommes aux fourneaux: l’Ecole-club propose des cours de cuisine de longue date.

1965

Bien apprendre à conduire s'apprenait à l’Ecole-club Migros (photo: archives FCM).
Bien apprendre à conduire s'apprenait à l’Ecole-club Migros (photo: archives FCM).

Très moderne pour l’époque: les automobilistes entraînaient leurs réflexes sur des simulateurs de conduite à l’Ecole-club Migros.

1967

Mieux connaître le monde avec l’Ecole-club Migros (photo: archives FCM).
Mieux connaître le monde avec l’Ecole-club Migros (photo: archives FCM).

Apprendre permet d’ouvrir l’esprit: une affiche publicitaire montre une participante de l’Ecole-club Migros avec un globe terrestre.

1980

Sur les pas de Véronique et Davina (photo: archives FCM).
Sur les pas de Véronique et Davina (photo: archives FCM).

A la mode: lors des premiers cours d’aérobic, les participants bougeaient au rythme de la musique disco.

1984

Volumineux et onéreux: les ordinateurs dans les années 1980 (photo: archives FCM).
Volumineux et onéreux: les ordinateurs dans les années 1980 (photo: archives FCM).

Travail de pionnier: l’Ecole-club Migros a été la première institution en Suisse à proposer des cours d’informatique ouverts à un large public. A cette époque, chaque ordinateur IBM utilisé coûtait 9000 francs!

2014

Sport pour tous (photo: archives FCM).
Sport pour tous (photo: archives FCM).

En forme: deux femmes participent à un cours de fitness-boxe.

Pour-cent culturel Migros

Auteur: Michael West