Archives
26 mai 2014

Le son se met aussi à la HD

La vague de la haute définition n’atteint pas que l’image. Les fichiers audio tentent désormais leur révolution.

Une jeune femme écoute du son dans un casque, en studio
A quoi servent des casques à la pointe du progrès si le son reste appauvri? (Photo: Istockphoto)

Un massacre!» Voilà le mot qui sort en premier de la bouche des professionnels de la musique lorsqu’ils jugent de la qualité sonore à laquelle nous nous sommes habitués depuis l’arrivée du MP3. «On a créé ces fichiers compressés à l’extrême parce qu’ils sont adaptés aux écoutes en streaming et aux fichiers téléchargeables sur le web, explique Patrick Roe, directeur du Centre de formation aux métiers du son à Lausanne.

Mais en contrepartie, on a réduit drastiquement leur qualité... Un MP3 contient dix fois moins d’informations qu’un CD audio!»

Il y a déjà eu des tentatives pour lancer des produits audio haute définition, par exemple le DVD Audio en 2000. Echec total! Mais aujourd’hui, tout semble prêt pour retrouver une meilleure qualité de son, grâce aux connexions internet toujours plus rapides et aux capacités de mémoire élargies des appareils.

La HD sur le point de réussir sa sortie grand public

La baladeur Pono en différentes couleurs.
Ce baladeur d’aspect inhabituel est conçu pour déployer le meilleur du son HD.

Et le marché de l’électronique ne risque pas de louper le coche, suivant l’exemple du «Pono», le baladeur à très haute qualité sonore que s’apprête à lancer le chanteur canadien Neil Young. Tout comme il se murmure déjà que le prochain Iphone pourrait accepter ce type de fichiers audio. L’année 2014, à n’en pas douter, est l’année de la musique HD.

«C’est une très bonne nouvelle, juge Patrick Roe. Mais attention aux normes!

Pour l’instant, rien ne définit la HD en terme de son.»

Le risque est que «les types de fichiers se multiplient et nous obligent à racheter notre bibliothèque musicale à tout bout de champ.»

Mais l’oreille humaine peut-elle vraiment profiter de cette meilleure qualité? «Lorsqu’on entre dans un studio d’enregistrement, on n’en revient pas! On redécouvre la musique par des nuances qui jusque-là nous échappaient complètement…»

Auteur: Alexandre Willemin