Archives
19 août 2013

Les apprentis ont du talent

La Suisse est le pays où le taux de chômage des jeunes est le plus faible en Europe. Son système d’apprentissage explique en grande partie ce succès. Migros y contribue, en tant que principale entreprise formatrice de Suisse.

Un apprenti Migros dans un restaurant
Migros propose des formations dans quarante professions. 
La nouvelle filière de spécialiste 
de restauration en système permet d’apprendre 
à gérer un restaurant. (photo: Daniel Fontana)

Troquer le maillot de bain contre la tenue de travail, le bar de la plage contre le comptoir de boucherie: tel est le sort qui attend de nombreux jeunes Suisses en cette fin d’été. Ils sont en effet actuellement des milliers à débuter leur vie professionnelle par la voie de l’apprentissage.

Beaucoup d’entre eux – nouveaux apprentis ou jeunes diplômés – travaillent à Migros. Le distributeur se classe depuis des années en tête des entreprises formatrices de Suisse.

«Migros est convaincue de l’importance de la formation professionnelle, confirme Edith Rutschmann, coordinatrice responsable de la formation professionnelle au sein du groupe Migros. Car...

...les apprentis d’aujourd’hui sont les collaborateurs dont nous aurons besoin demain pour le commerce de détail et l’industrie.»

Le système suisse, un exemple pour l’Europe

Migros contribue ainsi de manière significative au système de formation dual qui fait le succès du modèle suisse. La combinaison entre formation théorique à l’école et apprentissage dans une entreprise permet aux jeunes gens d’intégrer le monde du travail dès la fin de leur scolarité obligatoire.

Le faible taux de chômage des jeunes atteste bien de la pertinence de ce principe: il est de 2,9% en Suisse, contre 23,5% en Europe en moyenne.

L’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) reconnaît d’ailleurs dans un rapport publié récemment que ce système dual est une très bonne voie à suivre pour sortir de la crise. Normal donc que le Portugal, l’Espagne et l’Italie soient actuellement en train de développer un modèle de formation semblable.

A travers sa promesse faite dans le cadre de Génération M, consistant à offrir des places d’apprentissage à 3300 jeunes durant ces trois prochaines années, Migros montre bien l’importance qu’elle accorde à la formation professionnelle. Et la promesse est en passe d’être tenue. Comme l’explique Edith Rutschmann, Migros comptait en effet«3358 apprentis l’année dernière et cet effectif atteint même 3495 cet été, dans plus de quarante professions.»

Il est bon de noter que le choix des filières proposées s’étoffe constamment. Cette année, Migros lance par exemple une formation de spécialiste en restauration de système. Les experts de Migros ont notablement contribué à la mise en place de cet apprentissage, qui allie connaissances commerciales et savoir-faire dans le domaine gastronomique.

Auteur: Andreas Dürrenberger