Archives
10 octobre 2016

Les enfants font leur deuil autrement

PUBLIREPORTAGE – Lorsqu’une personne meurt, elle laisse derrière elle des proches endeuillés et parmi eux, trop souvent, des enfants. Comment les aider au mieux dans cette période difficile? Une experte du sujet nous renseigne à ce propos.

Un petit garçon songeur accroupi à côté d'une tombe creusée dans le sol d'une forêt

Madame Birgel, comment les enfants portent-ils le deuil?

Chez les enfants, le deuil est tout aussi long et difficile que chez les adultes, mais il se déroule différemment. Ils ne peuvent pas encore le gérer en toute conscience, c’est pourquoi leur travail de deuil se fait autrement. Leurs sentiments et leurs humeurs peuvent changer d’une seconde à l’autre et ils se laissent facilement distraire. Un enfant endeuillé peut pleurer, mais aussi se mettre en colère ou se replier sur lui-même.

Y a-t-il aussi des enfants qui ne portent pas le deuil?

Non. Tous les enfants portent le deuil. Si un enfant joue et rit, cela ne signifie pas qu’il ne porte pas le deuil. Les adultes endeuillés tombent dans un gouffre, c’est ainsi. Le deuil est semblable à un océan dans lequel on nage et on rame pour ne pas couler. Le deuil des enfants ressemble davantage à des flaques d’eau: ils sautent dedans et en ressortent.

Pourquoi est-ce ainsi?

L’enfant se protège instinctivement du surmenage, il alterne entre le deuil et la vie au présent, celle dans laquelle on joue au foot ou on rit d’une blague. Les flaques de deuil sont des intermèdes. Pour les enfants, c’est une chose saine car sans ce mécanisme de protection, le deuil serait insupportable pour un cœur d’enfant.

Comment des parents d’enfants endeuillés doivent-ils se comporter?

Il faut prendre l’enfant au sérieux, quel que soit son âge, et, bien entendu, lui montrer de l’amour et de l’affection. Il faut aussi faire preuve d’écoute à son égard. Par ailleurs, montrer son propre deuil et en parler fait du bien aux enfants de tout âge. Les adultes doivent encourager les enfants à laisser s’exprimer leur tristesse ou leur colère: quel que soit le sentiment éprouvé, il est bon de le laisser sortir.

Quand la période de deuil s’achève-t-elle chez les enfants?

C’est impossible à dire. Chez les enfants, elle passe souvent plus vite que chez les adultes car ils vivent dans le présent et ont de meilleures ressources. Si les enfants sont bien accompagnés par des personnes attentionnées, ils sortent plus rapidement de la période difficile du deuil et peuvent garder la personne décédée dans leur cœur. Toutefois, le deuil ne s’arrêtera jamais. Seules les périodes de tristesse raccourciront, même si elles resteront tout aussi difficiles qu’au début. Le deuil est un processus qui dure toute la vie.

Sandra Birgel accompagne les enfants endeuillés. Elle dirige un groupe de deuil pour enfants dans la «Trauerschmiede».