Archives
24 juin 2013

Six people racontent leur envie d'ailleurs

Un coin de sable, un bout de montagne, le grand dépaysement ou la sérénité d’une maison dans les vignes. A chacun sa philosophie des vacances. Pour eux aussi les vacances c’est sacré.

Baronne Nadine de Rothschild
Nadine de Rothschild suivra un cours de peinture cet été à Lyon.

«J’ai connu tous les pays»

Nadine de Rothschild, baronne

Vos vacances idéales?

Je les ai eues toute ma vie! Mais aujourd’hui, les vacances idéales, je les passe dans ma petite maison de Lullier à Genève, au milieu des vignes. C’est une ancienne ferme, un vrai bonheur!

Votre meilleur souvenir d’été?

J’adorais la chasse en Afrique et en Autriche, où nous partions souvent avec mon mari. J’étais une grande carabine, mais je ne tirais pas sur n’importe quoi. C’était toujours dans le cadre de programmes de régulation. Avec mon mari, j’ai appris ce qu’est vraiment la nature.

Là où vous n’irez jamais?

J’ai connu tous les pays, puisque j’ai fait dix fois le tour du monde. Mais je ne mettrai plus les pieds en Egypte ou en Tunisie, parce que c’est trop dangereux.

Votre bouquin de vacances?

Je n’emporterai pas de livres, mais mes notes pour préparer la sortie de mon seizième ouvrage. Cela me fait déjà beaucoup de choses à relire…

Et cet été, où partez-vous?

J’irai à Lyon prendre un cours de peinture. En fait, je peins sur des ardoises, des tuiles de chalet. Je voudrais faire une exposition, mais il me manque encore certaines techniques.

«Je fuis la foule!»

Benoît Violier, chef étoilé du restaurant de l’Hôtel de Ville à Crissier.
Benoît Violier, chef étoilé du restaurant de l’Hôtel de Ville à Crissier.

Benoît Violier, chef étoilé du restaurant de l’Hôtel de Ville à Crissier

Vos vacances idéales?

Loin de tout! Les vacances représentent pour moi une occasion de me couper du quotidien, du stress et des habitudes, une occasion de me ressourcer en compagnie de ma famille. Je privilégie donc la nature et les grands espaces. J’aime la montagne que j’ai découverte en Suisse ainsi que l’océan qui constitue mes racines.

Votre meilleur souvenir d’été?

J’en ai tellement! Je garde en mémoire l’été où j’ai emmené mon fils pour la première fois pêcher le crabe sur l’île Madame dans ma région natale, tout comme mon père le faisait avec moi dans mon enfance.

Là où vous n’irez jamais?

Passer mes vacances en ville. Je fuis la foule!

Votre bouquin de vacances?

J’en ai deux: «L’Heptaméron des Gourmets» d’Edouard Nignon et «L’Almanach des Gourmands» de Grimod de la Reynière.

Et cet été, où partez-vous?

A l’aventure et loin du monde. Je m’en vais à la découverte d’une contrée relativement méconnue aux décors montagneux féeriques.

«En faire le moins possible»

Annick Jeanmairet, animatrice de l’émission «Pique-assiette.
Annick Jeanmairet, animatrice de l’émission «Pique-assiette.

Annick Jeanmairet, animatrice de l’émission «Pique-assiette» sur RTS Un.

Vos vacances idéales?

J’ai enfin trouvé le mode de vacances qui me convient: en faire le moins possible et ne pas avoir de programme. Je loue une maison, avec une cuisine bien sûr, dans un endroit que j’aime, comme la France ou l’Italie, et je ne bouge plus.

Votre meilleur souvenir d’été?

J’en ai plein… Il me reste ces instants passés au bord d’une rivière, un livre dans une main et des tomates à l’huile dans l’autre. Ça tient du merveilleux!

Là où vous n’irez jamais?

Un trek en Thaïlande ou au Maroc, même si j’en ai fait autrefois, m’intéresse aujourd’hui beaucoup moins. Je n’ai plus besoin d’aller aussi loin, en fait.

Votre bouquin de vacances?

Je prends toujours deux valises: une pour les habits et une autre pour les romans. Cet été, j’y mettrai «Une heure de jour en moins» de Jim Harrison, «Némésis» de Philip Roth et le dernier John Irving.

Et cet été, où partez-vous?

Dans les Cévennes, une région encore assez sauvage, pas trop touristique, pas trop loin de la mer et des vignes, où on trouve d’excellents fromages de chèvre au lait cru.

«Je dois être connectée»

Xenia Tchoumitcheva, mannequin et femme d’affaires.
Xenia Tchoumitcheva, mannequin et femme d’affaires.

Xenia Tchoumitcheva, mannequin et femme d’affaires

Vos vacances idéales?

C’est clairement à la mer, là où je peux trouver de la tranquillité et en même temps faire la fête. Là où tu peux bouquiner, bien manger, faire du sport et surtout écouter de la musique et danser.

Votre meilleur souvenir

d’été?

En fait, c’est un souvenir de vacances d’hiver! Je suis partie l’hiver dernier en République dominicaine. Là-bas, le temps s’arrête et tu peux vraiment débrancher. Les gens sont chaleureux et ne s’énervent jamais.

Là où vous n’irez jamais?

Mais j’ai envie d’aller partout! Bon, peut-être pas en Corée du Nord, c’est vrai. Ni sur une île déserte. Avec mon travail et mon site internet (chicoverdose.com pour la version internet), je dois avoir la possibilité d’être connectée.

Votre bouquin de vacances?

En ce moment, je lis «Thinking, fast and slow», le best-seller du Prix Nobel d’économie et psychologue Daniel Kahneman. Pour moi, un bouquin de vacances, c’est un livre qui m’offre la possibilité d’apprendre quelque chose.

Et cet été, où partez-vous?

A plein d’endroits! Je passerai d’abord quelques jours en Italie, sur la Riviera romagnola, puis j’irai cinq ou six jours à New York, puis à Londres et à Gstaad à l’occasion du Suisse Open de Tennis. Ensuite, je partirai quelques jours en Sardaigne, peut-être en Grèce et probablement à Ibiza. Pour moi, les vacances au sens strict n’existent pas. J’allie toujours boulot et détente.

«Je rêve de vacances sans soucis»

Christian Constantin, président du FC Sion et architecte.
Christian Constantin, président du FC Sion et architecte.

Christian Constantin, président du FC Sion et architecte

Vos vacances idéales?

Des vacances sans soucis. Et comme j’ai toujours des emmerdes, elles n’existent pas.

Votre meilleur souvenir

d’été?

Les vacances de mes 18 ans. Quant tu viens d’avoir le permis, que tu pars avec les copains et que tu te prends pour le roi du monde. On est allés en voiture sur la côte Adriatique, à Rimini. On a crevé en route, fait du camping, et croisé nos premières filles en monokini sur la plage. Quand tu vois ça, tu crois que tu es arrivé au paradis!

Là où vous n’irez jamais?

Il y a une chose que j’ai refusé de faire. Un jour, j’ai été invité à une sorte de trek en Antarctique. Avant de partir, on m’a expliqué que pour aller aux toilettes, on devrait creuser un trou dans la glace. Et qu’il fallait faire super attention à te protéger, car sinon ton zizi gèle. Ça, c’est pas mon truc.

Votre bouquin de vacances?

J’en prends toujours plusieurs, quatre en général. J’essaie de lire un roman actuel, un livre historique, un bouquin sur le sport et une biographie sur Mozart ou Napoléon. L’année dernière, j’en ai lu une sur Alexandre le Grand.

Et cet été, où partez-vous?

Tout dépendra de la météo, mais j’irai sûrement chercher le chaud.

Gaëtan, chanteur pour enfants
Gaëtan, chanteur pour enfants

«Je ne suis pas un fan de grandes vacances»

Gaëtan, chanteur pour enfants

Vos vacances idéales?

Je ne suis pas un fan de grandes vacances. Je préfère prendre une semaine à la fois, sinon je m’ennuie assez vite. Et pour la destination, je suis autant montagne, pour le côté chalet et randonnée, que mer, avec une préférence pour l’océan sauvage et brutal.

Votre meilleur souvenir d’été?

J’en ai plusieurs, dont ces moments de vacances en famille. Avec ma sœur et mes parents, on passait parfois l’été sur une péniche, on descendait les canaux de Hollande jusqu’en France. J’ai même passé mon permis de bateau.

Là où vous n’irez jamais?

Disons que l’Inde m’attire peu. Ce qu’on nous en montre ne me fait pas vraiment envie.

Votre bouquin de vacances?

J’ai toute la collection des livres de Pierre Daninos. J’en pique chaque fois un au hasard et je le prends sous le bras. Il m’arrive d’emporter aussi un polar d’Agatha Christie ou un album de «Topolino», Mickey en italien. Ça me permet d’apprendre cette langue que j’aime beaucoup!

Et cet été, où partez-vous?

Avec ma compagne, on va essayer d’aller au bord de la mer en Croatie, en Corse ou peut-être en Irlande…

Auteur: Patricia Brambilla, Viviane Menétrey

Photographe: Thierry Parel, Lea Meienberg, Keystone, François Wavre - Rezo, Charly Rappo/arkive.ch