Archives
30 juin 2014

Les habits trop grands au rebut

Nouvelle taille, nouveaux habits: il n'y a qu'une chose à faire avec les anciens vêtements, s'en débarrasser!

Nouvelle taille, nouveaux habits: il n'y a qu'une chose à faire avec les anciens vêtements, s'en débarrasser!
Nouvelle taille, nouveaux habits: il n'y a qu'une chose à faire avec les anciens vêtements, s'en débarrasser!

C’est le rêve de toutes les personnes en surpoids. Me voici devant mon armoire, en train de trier les habits devenus trop grands. Au moment où je m’empare de mes vêtements préférés, de petits films se déroulent devant mes yeux.

Je sais exactement quelle pièce j’ai portée dans quelles circonstances. Plus drôle encore: je me souviens parfaitement de ce que j’ai mangé en l’occurrence. Je ne sais pas si cette expérience se répétera avec mes nouveaux habits. Plus vraisemblablement je garderai en mémoire ce que je n’ai pas mangé et ce que je n’ai pas bu…

Après un quart d’heure, je ne suis pas plus avancée. Je suis aussi de mauvaise humeur car je ne veux pas tout bazarder. Confusion dans ma tête. Que va-t-il se passer si, après six mois, je reprends une vingtaine de kilos? Sans le soutien de mon coach personnel Andi Tasci, vais-je pouvoir conserver mes habits taille réduite?

Allez, je me décide! Je veux et je vais maintenir mon poids. Je ne grossirai plus. Au rebut les habits trop grands! Le plus tôt sera le mieux! Pas de stockage provisoire dans la cave, de position retranchée dans l’armoire. Le tas de vêtements ne cesse de grossir. Je me sens légère et libérée. Ma détermination ressemble à celle prise en matière d’alimentation. C’est le début qui est difficile. Après, les choses coulent de source.

Faire table rase ressemble à de la méditation. Les pensées s’accrochent aux derniers mois puis elles dérivent. Qui aurait pensé que mes kilos fondraient si vite? Quasiment sans douleur. Naturellement, il y a eu des jours où mes courbatures m’ont presque empêchée de me lever.

Puis, entre-temps, la situation s’est améliorée. Andi Tasci trouve toujours de nouveaux exercices pour extirper les muscles fatigués de leur sommeil de conte de fées. Il doit en être ainsi…

Ma robe de mariée? De fait, j’ai essayé de la revêtir. Par simple curiosité et pour répondre à de nombreuses demandes. Elle s’ajuste à ma taille. Même si je n’arrive pas tirer complètement la fermeture éclair. Ouf! Je dispose encore de quelques semaines. Puis viendra le moment où elle m’ira parfaitement.

Si on est entièrement convaincu de quelque chose et qu’on le veut fermement, ça marche! Avec les kilos à perdre comme avec les vêtements à débarrasser. Ne pas faire les choses à moitié mais les faire avec passion.

© Migros Magazine – Heidi Bacchilega

Auteur: Heidi Bacchilega

Photographe: René Ruis