Archives
15 août 2016

La photo de la semaine

... commentée par Quentin Mouron, écrivain.

Un athlète de Rio se produit devant un public parsemé.
Photo: Photos: Luis Acosta /AFP
Portrait de Quentin Mouron
Quentin Mouron

Quentin Mouron, écrivain, partage ses réflexions sur l'image de la semaine.

«Tandis que s’ouvrent les JO, que l’on nous assène que «le monde entier a les yeux braqués sur Rio» – ce qui justifie bien que l’on commette plus de deux mille expropriations, entre autres calamités – une interrogation m’assaille, douloureuse, lancinante: qui suit réellement la compétition?

Pourquoi n’entend-on personne en parler dans les bistros, dans les rues, dans le métro? Pourquoi est-ce que personne ne sort pour hurler, pour siffler, pour se battre?

Et s’il n’y avait, à Rio comme devant les écrans, personne de réel? Personne hormis les politiciens, les journalistes et les athlètes (éventuellement la famille de ces derniers).

Et si tout ceci n’était qu’une gigantesque farce?»