Archives
11 août 2014

Les magasins verts de Migros

Pour le distributeur, construire durablement va bien au-delà des simples économies d’énergie.

Martin Hitz
«Notre consommation de courant baisse», se réjouit Martin Hitz, 
chef de la direction Construction et 
immobilier de Migros Suisse orientale.

Le rendement des panneaux solaires installés sur le toit du magasin de Bischofszell (TG) augmente de manière significative en été, lorsque la météo est au beau fixe. Ces panneaux produisent alors davantage d’électricité que le bâtiment n’en consomme simultanément. «Ce dispositif nous permet de couvrir, en moyenne annuelle, environ 35% de nos besoins en électricité», indique Martin Hitz. Le chef de la direction Construction et immobilier de la coopérative Migros Suisse orientale s’est attaché à mettre le nouveau supermarché en conformité avec le Concept d’évaluation globale pour les constructions durables mis en place par le distributeur.

Grâce à cet instrument, les responsables des travaux sont en mesure de vérifier la durabilité de tous les projets, qu’il s’agisse d’établissements à bâtir ou de rénovations. Car l’objectif est clair: il faut honorer l’une des promesses Génération M qui incite le distributeur à bâtir des magasins encore plus respectueux de l’environnement.

Artisans et fournisseurs de la région

Avec déjà dix-huit magasins Minergie, la coopérative de Suisse orientale fait partie des pionnières dans le domaine de la construction durable.

Le supermarché de Bischofszell prouve toutefois que pour répondre à cette norme, il faut bien plus que des panneaux solaires: à l’intérieur du bâtiment, des lampes à LED garantissent une faible consommation d’électricité, et les armoires frigorifiques contenant les produits laitiers, qui demeurent l’équipement le plus énergivore du site, ont été découplées des autres appareils afin d’accroître de 10% l’efficacité énergétique de ces derniers.

La façade du bâtiment, elle, satisfait aux exigences les plus récentes en matière d’isolation. Il est ainsi possible, grâce aux rejets des systèmes de réfrigération, de produire plus de chaleur que le magasin n’en a besoin. Hors de la période de chauffage, l’enseigne pourrait revendre cette énergie excédentaire. Malheureusement, à ce jour, aucun client ne s’est montré intéressé.

Outre le label Minergie, la durabilité des matériaux fait également partie des critères du concept. «Nous examinons des dizaines de détails», précise Martin Hitz. Le détaillant n’utilise que des peintures, des adhésifs et des vernis à base d’eau, ainsi que du bois issu d’une exploitation responsable. Et il fait appel à des artisans et à des fournisseurs de la région.

En matière de revêtement de sol, le magasin de Bischofszell a opté pour du linoléum plutôt que pour du plastique. Quant au toit plat, il a été recouvert de végétation afin de favoriser la biodiversité et d’offrir un habitat à certains insectes, notamment les abeilles.

Si la planification est adéquate, la construction durable ne génère pas de surcoûts, au contraire: «Bien que Migros Suisse orientale dispose de surfaces de magasins plus vastes qui ouvrent plus longtemps et accueillent davantage de clients, la consommation d’électricité et les émissions de CO2 diminuent!»

Auteur: Rolf Zenklusen

Photographe: Marvin Zilm