Archives
30 juin 2014

Les ventes en ligne ont le vent en poupe

En complément des courses en magasins, les commandes en ligne sur LeShop.ch offrent confort et liberté.

Clients LeShop.ch
Dieter Fust, directeur d’un foyer pour jeunes, passe commande deux fois par semaine sur LeShop.ch.

Pour nombre d’entre nous, arpenter les rayons de Migros pour faire ses courses compte parmi les activités quotidiennes. Des célibataires aux familles nombreuses en passant par les seniors, tout le monde fréquente le supermarché pour s’approvisionner. Une habitude qui devrait perdurer, même si les clients ont désormais la possibilité de se faire livrer leurs produits Migros à domicile en utilisant le site LeShop.ch.

Avec le supermarché Migros en ligne, les groupes de consommateurs les plus divers gagnent en autonomie en surfant sur la Toile pour effectuer leurs achats.

Par ailleurs, LeShop.ch remplit une fonction-clé dans la stratégie dite de cross-channel du distributeur. Derrière le terme se cache le concept d’utilisation combinée de plusieurs canaux de vente. Ainsi, les consommateurs ne doivent plus seulement pouvoir faire leurs courses en ligne en tout temps et en tous lieux. Ils doivent aussi pouvoir décider où et quand ils souhaitent réceptionner la marchandise.

Ce comportement correspond à la tendance qui veut que les clients entendent profiter au mieux de leur liberté et adapter leurs modes de consommation en conséquence.

LeShopch Drive est un bon exemple d’achats en ligne, couplés à un retrait sur place, en l’occurrence à la station LeShop.ch Drive de Studen près de Bienne. Là, deux heures après avoir passé commande sur internet, on peut venir récupérer ses emplettes en voiture, dans la zone de chargement dédiée. (Visionner la vidéo de présentation).

Et pour les usagers du train, il existe la variante LeShop.ch Rail: après la commande en ligne, les cabas Migros sont livrés au guichet des bagages CFF en gares de Zurich et de Lausanne.

Un très vaste potentiel

La combinaison de prestations en ligne et hors ligne est tout à fait dans l’air du temps: dès la première année d’exploitation, LeShop.ch Drive a enregistré 30 000 retraits et reçu la visite de 5000 clients. Fort de ce succès, LeShop.ch ouvrira un deuxième point de retrait cet automne à Staufen (AG).

Actuellement, le premier supermarché en ligne de Suisse livre quotidiennement 200 tonnes de produits à 3000-4000 ménages. «Ce n’est qu’un début», assure Dominique Locher, directeur général de LeShop.ch. La part des achats alimentaires sur la Toile en Suisse représente aujourd’hui 1%. Bien que marginal, ce résultat cache un fort potentiel, comme le montrent les chiffres de l’institut d’études de marché GfK: en 2013, les dépenses en ligne des particuliers ont augmenté de 14% par rapport à l’année précédente. Et les spécialistes d’en déduire que le commerce en ligne et par correspondance devrait prospérer au cours des années à venir.

Les achats sur le Web ne remplaceront pas ceux en magasin: «Nous ne sommes pas dans une approche exclusive mais cumulative», résume Dominique Locher.

Auteur: Christoph Petermann

Photographe: Jeremy Bierer