Archives
7 janvier 2013

Loèche-les-Bains, la vie en bulles

Il fait froid, il fait moche. Quoi de mieux, pour se ressourcer, qu’un petit week-end thermal? Et pour cela, le Valais compte de nombreux atouts.

L’espace du parcours romano-irlandais. Photo: DR
L’espace du parcours romano-irlandais. Photo: DR

«Laisser le stress en bas.» A Loèche-les-Bains, 1411 mètres au cœur du Valais, le mot d’ordre maison de David Kestens à l’intention de ses hôtes prend tout son sens en pleine session de bulles. Le directeur marketing de l’Office du tourisme n’a nul besoin de brandir un riche passé pour convaincre l’amateur de détente. Il suffit de venir sur la place du village, en plein centre du vieux Loèche. Ici jaillit le seigneur de ces lieux, la plus fameuse et la plus importante de la soixantaine de sources officiellement recensées à travers cinq siècles de tourisme thermal: la source Saint-Laurent, ou St. Lorenz en langue locale. Son débit de 900 litres à la minute reste constant malgré un long et difficile passage à travers une épaisse couche de roches meubles. C’est aussi l’une des plus chaudes, avec 51 degrés riches en fer et en sodium.

Salle de repos à l’Alpentherme. (Photo DR)
Salle de repos à l’Alpentherme. (Photo DR)

L’endroit pourrait aussi bien être rebaptisé Lindner, du nom de cette chaîne hôtelière allemande. En 2000, cette dernière prend en effet possession de l’hôtel Maison Blanche-Grand Bain et de l’hôtel de France. Juste en face, elle investit dans ce qui est devenu le plus important complexe thermal d’altitude d’Europe: le Lindner Alpentherme. En toute saison, 365 jours par an, ce temple du bien-être propose une offre abondante de wellness: multiples offres de soins et de massages, deux piscines thermales intérieure et extérieure, un village de saunas valaisan et surtout son unique et délicieux bain romano-irlandais.

Les Bains de la Bourgeoisie: le paradis des familles

Les enfants? Zou du côté des Burgerbad, ces Bains de la Bourgeoisie qui se targuent de représenter la plus grande infrastructure thermale des Alpes. Dix bassins dedans et dehors, des toboggans, sans oublier pataugeoire et jeux adaptés: le paradis des familles, c’est ici. D’autant qu’on peut même y grignoter sans tomber le maillot.

Un paradis pour les familles! (Photo: DR)
Un paradis pour les familles! (Photo: DR)

Tout le contraire, donc, du parcours romano-irlandais, et ses dix étapes à savourer en tenue d’Adam (ou d’Eve) au dernier étage de l’Alpentherme. Calme et volupté règnent dans cet espace rappelant une villa du temps d’Auguste. Les dix étapes se succèdent dans un cercle parfait, entourant un grand bassin en forme de yin (bain thermal à 36 degrés) et yang (28 degrés). Le bain à air chaud (68 degrés) devient Tepidarium, le très chaud (68) Laconium, et la salle de repos prend des airs de Silencium. Rituel bobo chic contemporain? Que nenni!

Ce «mélange de bains pour les cinq sens» a été imaginé par un médecin irlandais, Richard Barter, en plein XIXe siècle. Avec comme volonté d’associer la riche culture thermale de la Rome antique à la tradition thermale irlandaise, davantage tournée vers l’air chaud et sec. L’effet bienfaisant et reposant se constate immédiatement, alors que son créateur en vante les mérites contre l’arthrose, la bronchite chronique ou les rhumatismes articulaires. A tester une fois dans sa vie, en prenant le temps d’en profiter au maximum en toute quiétude.

Une adresse de rêve

Avec ses 7000 lits en appartement et près de 1500 lits en hôtellerie, Loèche-les-Bains ne manque pas de solutions pour satisfaire chaque budget. Alors qu’une cinquantaine de cafés et restaurants offrent une vaste palette gustative pour tous les goûts. Mais pour le gîte comme pour le couvert, difficile d’égaler le charme et le prestige de l’hôtel Les Sources- des-Alpes.

Loèche-les-Bains se targue d’être la plus grande station de thermalisme et de wellness des Alpes.
Loèche-les-Bains se targue d’être la plus grande station de thermalisme et de wellness des Alpes.

Cette très ancienne adresse s’appelait autrefois l’hôtel des Alpes et accueillit nombre d’hôtes prestigieux, de Maupassant à Valéry en passant par Alexandre Dumas, Tolstoï ou Picasso. Récemment rénové, l’établissement appartient à la prestigieuse confrérie des -Relais&Châteaux.- Sans quitter l’hôtel, le client peut également profiter d’un sauna et d’un hammam, d’un fitness et d’une vaste gamme de soins du corps et autres cures de remise en forme. Mais la noble bâtisse abrite aussi une adresse culinaire de premier choix, -La Malvoisie,- un restaurant gastronomique avec 15 points au GaultMillau. Une carte délicieuse d’inspiration méditerranéenne et un buffet de petit-déjeuner à nul autre pareil.

www.sourcesdesalpes.ch

Auteur: Pierre Léderrey

Photographe: Christian Pfammatter