Archives
19 mai 2014

Ma première voiture

Vous venez de passer votre permis de conduire? Bravo! Maintenant une nouvelle épreuve vous attend: la quête d’un véhicule. Pour vous éviter les déconvenues et vous rendre attentifs aux petites subtilités de ce nouveau monde, voici quelques conseils qui pourraient vous être utiles.

Illustration montrant un jeune homme rêvant de sa première voiture

Une idée précise

Commencez par dresser une liste de vos besoins et attentes. Voyagez-vous le plus souvent seul ou avec des passagers? Transportez-vous régulièrement du matériel encombrant? Combien de kilomètres parcourez-vous par semaine? Vous vivez en ville et avez besoin de vous garer facilement ou êtes-vous un grand voyageur passionné de montagne?

Les bonnes questions vous aiguilleront vers le véhicule idéal. On choisira une petite citadine pratique pour rester en ville, un break ou un SUV avec 4x4 pour les vrais aventuriers… et pour ceux qui naviguent entre les deux univers, il existe des voitures qui permettent d’activer la fonction tout-terrain uniquement lorsque les conditions le demandent.

Quelle marque? Quel modèle?

Une fois vos critères établis, n’hésitez pas à consacrer une heure ou deux à vous balader sur les sites internet des différents constructeurs. Sélectionnez quelques modèles qui vous plaisent puis comparez-les sur la base d’essais de journalistes afin d’affiner votre sélection.

Ensuite, prenez rendez-vous pour un essai chez les concessionnaires concernés et surtout, ne vous précipitez pas! Il vaut mieux être un peu tatillon et s’assurez de trouver une voiture parfaitement adaptée.

Le budget

Ici, plusieurs facteurs sont à prendre en compte. Il y a le prix du véhicule, neuf ou d’occasion, en leasing ou non, sa consommation, l’entretien, mais également les assurances et les diverses taxes principalement liées à la puissance du moteur.

En règle générale, une voiture avec une petite motorisation qui consomme peu sera doublement économique puisque les charges et les taxes sont relatives à ses performances.

Cash ou leasing?

A l’heure actuelle, il y a beaucoup d’offres alléchantes, mais une fois de plus il s’agit là encore d’identifier vos besoins et de ne pas se faire avoir par des arguments publicitaires.

Evidemment, le leasing permet d’accéder rapidement à des véhicules neufs ou d’occasion en très bon état, souvent bien plus onéreux que ce que permet la bourse d’un jeune automobiliste.

N’oubliez pas qu’au prix du leasing mensuel indiqué s’ajoutent tout un tas de frais annexes comme une caution importante, la casco complète obligatoire ou la contrainte de faire réparer le moindre des petits dégâts. De plus, vous n’êtes pas propriétaire du véhicule mais pourrez éventuellement le racheter selon contrat.

La sagesse voudra qu’on économise un peu plus longtemps pour s’acheter une voiture bien à soi, d’autant plus lorsqu’on expérimente encore l’art du parcage.

Neuve ou occasion?

Les deux solutions ont leurs charmes. En général, une voiture neuve dispose d’une garantie de 2 à 3 ans ou à 100 000 km, ce qui n’est pas un point négligeable. De plus, l’achat à neuf permet de personnaliser son auto (options, couleur, équipements divers). Mais attention, le prix est élevé et la décote importante dès les premières semaines.

Pour les occasions, c’est un peu plus compliqué. Le prix est certes très intéressant, mais les garanties y sont rares et les arnaques possibles. Pour des véhicules équivalents, vous payerez plus cher dans un garage d’occasion que directement chez le particulier, mais pourrez bénéficier d’une garantie et d’un service après-vente.

On ne peut savoir avec exactitude quel soin a été porté au véhicule jusqu’à ce qu’il vous parvienne, mais on peut en avoir une idée. En priorité, vérifiez l’état des pneus, la présence éventuelle de témoin lumineux sur le tableau de bord, l’état du frein à main et du pommeau de vitesse.

Puis, faites le tour du véhicule, si celui-ci présente des éraflures assurez-vous que la taule n’est pas piquée de rouille à ces endroits. Observez aussi sous le véhicule, pour vérifier l’état du châssis. Finalement, en essayant le véhicule, restez attentifs au moindre bruit ou odeur particulière.

Si vous ne vous y connaissez pas en mécanique, demandez l’aide d’un proche avisé qui saura vous aiguiller. C’est encore la meilleure des options.

Mon conseil, si vous choisissez une occasion: l’esthétique n’est pas un critère important, préférez une voiture sûre et récente et apprivoisez l’univers routier avec une sécurité optimisée.

Un dernier point, lorsqu’on acquiert une voiture il faut aussi songer à sa revente. Certaines marques se vendent mieux que d’autres et il sera plus facile de vendre une voiture de couleur sobre sur le marché des occasions. Pensez-y!

Diesel, essence, électrique ou gaz?

Ici encore, c’est une question d’utilisation. Bien que le domaine se développe (trop) gentiment, les stations service proposant du gaz sont encore rares. Si vous habitez près de l’une d’entre elles, cette alternative est très intéressante car le gaz est actuellement 35% moins cher que les carburants classiques. Il s’agira de repérer les stations à gaz à l’avance lors de grands trajets pour ne pas se retrouver ennuyé. Il existe aussi des voitures qui fonctionnent au gaz et qui sont aussi pourvue d’un réservoir à essence pour prendre la relève au cas où. Une manière intelligente de préserver ses finances et de réduire encore un peu ses émissions de CO2.

Idem pour l’électrique. Si vous ne roulez pas beaucoup et que vous avez la possibilité de recharger votre véhicule à la maison ou sur votre lieu de travail, c’est un merveilleux moyen d’éviter de se ruiner à la station service. Toutefois, gardez en tête que l’autonomie des voitures électriques actuelles dépasse rarement les 100 km et que leur prix est encore sensiblement plus élevé qu’une voiture traditionnelle.

Pour ce qui est des carburants classiques, les voitures à moteur diesel récentes sont économiquement plus intéressantes que les versions à essence: un plein durera plus longtemps. De plus, les motorisations diesel émettent moins de CO2 mais, par contre, elles rejettent d’autres polluants dont certains sont reconnus par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme étant cancérogènes.

La meilleure des solutions à mon sens? La voiture hybride. Elle permet d’économiser le carburant tout en limitant considérablement les émissions polluantes et ne pose aucun problème en matière de ravitaillement. De plus, la technologie hybride commençant à se démocratiser, on voit les prix du secteur baisser. Seul bémol, l’énergie grise nécessaire à la fabrication et à la destruction des batteries, mais c’est un mal pour un bien.

Un dernier conseil

Ne lésinez pas sur la sécurité! La plupart des voitures actuelles sont pourvues d’options qui assistent le conducteur et protègent tous les occupants, mais certaines le sont plus que d’autres. Choisissez un véhicule bien équipé, c’est là le seul point où il ne faut pas essayer d’économiser. Bonne route!

© Migros Magazine - Leïla Rölli

Auteur: Leïla Rölli

Photographe: Corina Vögele (illustration)