Archives
29 août 2016

Bon anniversaire Frédy!

Marie-Thérèse Porchet et Frédy Knie, tout un roman! L'humoriste raconte dans sa chronique la fête d'anniversaire du célèbre directeur de cirque.

Marie-Thérèse Porchet, née Bertholet.

La semaine dernière, au Kursaal de Berne, Frédy Knie a fêté ses 70 ans. Vous vous rendez compte? Il a fait ses premiers pas sur la piste à l’âge de 4 ans. Ça veut dire qu’il fait tourner des chevaux autour de lui depuis 66 ans! Sans se lasser. Ana Roch, la nouvelle présidente du MCG , devrait en prendre de la graine, elle qui en a déjà marre après trois mois. Il faut dire qu’Ana, c’est pas des chevaux qu’elle doit faire marcher au pas, mais des ânes...

Cette soirée d’anniversaire était très réussie. En plus de ses amis, Frédy avait invité tout le personnel du cirque, et aussi des dizaines d’artistes qui ont travaillé sur la piste du Knie ces dernières années. Entre autres, une belle brochette d’humoristes suisses alémaniques désopilants qui ont animé une partie de la soirée. C’est tellement rare, des Suisses allemands qui font rire. Je veux dire, volontairement.

Bien entendu, il y avait aussi plein de personnalités, tout le gratin était là. Il ne manquait que le Conseil fédéral, dommage! Parce qu’il y a des tas de points communs entre la Coupole et le chapiteau. Le cirque Knie est actif dans toute la Suisse et perpétue la tradition, le Conseil fédéral aussi. La seule différence, c’est qu’au cirque, on change de clowns chaque année, alors qu’au Conseil fédéral…

On le sait moins, mais il y a même des conseillers fédéraux qui ont tenté une carrière au cirque. Par exemple Eveline Widmer-Schlumpf. Mais elle n’a malheureusement pas pu finir la tournée. La pauvre: elle faisait rire les enfants, mais elle faisait peur aux parents...

Evidemment, moi aussi, j’ai fait un petit discours. Ça représente tellement d’émotions, tellement de souvenirs, mes trois tournées avec le Cirque… Et tout ça grâce à Frédy. En 2001, je suis tombée de cheval, c’était Frédy. En 2004, je suis tombée amoureuse, c’était Frédy. En 2010, je suis tombée enceinte, c’était… Non ça c’était à cause du numéro sur la bascule. Tous les soirs, j’avais trois acrobates italiens qui me retournaient dans tous les sens, alors forcément…

Bref, cette soirée m’a redonné envie de faire une saison sous le chapiteau. J’ai dit à Frédy que pour son anniversaire, il pouvait bien s’offrir une nouvelle tournée avec moi. Il a promis d’y penser. Mais il m’a déjà prévenue que je ne pourrais plus monter sur les chevaux. Moi je m’en fiche, tant qu’il y a des acrobates italiens…

Texte © Migros Magazine – Marie-Thérèse Porchet

Auteur: Marie-Thérèse Porchet, née Bertholet