Archives
26 août 2013

Eté meurtier

Marie-Thérèse Porchet commente l'actualité de la belle saison.

Marie-Thérèse Porchet
Marie-Thérèse Porchet, née Bertholet

Début juillet, en Valais, un quartier de la commune de Chippis a été littéralement envahi par les mouches, au point qu’il a fallu distribuer à tous les habitants de quoi se défendre. Les Valaisans sont vraiment imprévisibles: ils s’opposent à la Gay Pride, mais ils sont ravis de recevoir une tapette!

Deux des plus célèbres coureurs de 100 mètres, Tyson Gay et Asafa Powell, ont été contrôlés positifs et ont dû renoncer aux championnats du monde de Moscou. Dommage! Si l’Agence américaine antidopage avait fait cette annonce trois semaines plus tôt, Gay et Powell auraient au moins pu prendre le départ du Tour de France!

A la prison genevoise de Champ-Dollon, les détenus qui ne peuvent pas travailler dans les ateliers à cause du manque de place sont indemnisés environ vingt francs par jour. Certains députés crient au scandale. Pourtant, payer des prisonniers pour ne rien faire, c’est faciliter leur réinsertion, ils pourront beaucoup plus facilement entrer dans la fonction publique!

Le pacu, un poisson originaire d’Amérique du Sud, cousin du célèbre piranha, a été signalé sur les côtes suédoises. Les naturistes ont été priés d’aller se rhabiller, car le pacu s’attaque aux testicules des baigneurs. En revanche, on en a lâché quelques-uns dans le jacuzzi du Conseil fédéral, ils sont rentrés bredouilles…

Heureusement, le mois de septembre s’annonce mieux, puisque c’est moi, Marie-Thérèse Porchet, qui serai cette année l’invitée d’honneur du Comptoir suisse. Je commencerai par un discours à la Journée officielle, vendredi 13. J’ai un peu le trac, forcément, mais ce qui est pratique, quand on prend la parole après les autorités, c’est qu’on est sûr de dire moins de bêtises que quel­qu’un!

Je serai aussi chaque jour sur le stand Tupperware, où je dédicacerai le modèle qu’ils ont créé en mon honneur: un duo de gourdes! Chacun peut leur donner les prénoms qu’il veut! Tupperware, c’est une passion héréditaire: ma grand-mère était démonstratrice, ma mère était démonstratrice, mon fils sera démonstratrice! Et enfin, je serai sur la scène du théâtre de Beaulieu le samedi 21, avec une version «spécial Comptoir» de mon nouveau spectacle. Qu’on se le dise!

Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent pas forcément celles de la rédaction.

Auteur: Marie-Thérèse Porchet, née Bertholet