Archives
6 mai 2013

Sous les pavés, le plagiat

Marie-Thérèse Porchet passe en revue les faits qui ont marqué l'actualité ces derniers jours.

Certains sont scandalisés que les cadres de la SSR puissent prendre leur retraite à l’âge de 62 ans, en pension complète, et cela aux frais des contribuables. Croyez-moi, à la radio et à la télévision, mieux vaut les prendre en charge à partir de 62 ans, plutôt qu’au moment où ils arrêtent effectivement de travailler. Parce que pour certains, ce serait beaucoup plus tôt! On raconte souvent que la phrase qu’on entend le plus à la cafétéria de la RTS le jeudi en début d’après-midi, c’est «Salut les gars, bon week-end!» Franchement, c’est très injuste! Il y en a plein qui partent déjà le mercredi.

Sa Sainteté le dalaï-lama est passé par la Suisse pour semer la bonne parole. Avec Tintin, nous avions appris que «quand lama fâché, lama cracher». Grâce à nos autorités, nous avons eu la confirmation que «quand lama présent, Conseil fédéral absent»!

Philipp Müller, président des libéraux-radicaux, a traité quelqu’un de trou du cul. Je l’écris en toutes lettres parce que j’en ai marre des journalistes qui affichent une espèce de fausse pudeur et parlent, à la radio, d’une insulte «qui évoque le postérieur d’un individu» ou écrivent dans leurs colonnes que «le président du PLR a traité un chef d’entreprise de t… du c…» C’est plus un article, c’est une partie de pendu! Bon, je note quand même qu’ils sont cohérents, ils bannissent toutes les grossièretés, ils ont écrit PLR, ils n’ont pas osé mettre Parti libéral-radical!

En France, avec la loi dite du «mariage pour tous», on a pu admirer la classe, la retenue, le panache de certains politiciens qui pourraient être classés monuments hystériques. Frigide Barjot, Christine Boutin, on a qu’une envie, c’est d’en prendre une pour taper l’autre! «Je ne suis pas homophobe, j’ai des amis homosexuels», a-t-on entendu. Tu parles! C’est comme si je disais: «Je n’ai rien contre les faux-culs, j’ai plein d’amis assureurs»!

Enfin, impossible de ne pas évoquer l’affaire Cahuzac. D’autant plus que j’ai lu à ce sujet un excellent gag qui remet d’accord les contribuables français et l’ex-ministre du budget: «Les emmerdes, c’est comme les tulipes, ça vient de Hollande!» Admirez la manœuvre: en recopiant mot pour mot un texte qui n’est pas de moi, je rends hommage en même temps aux méthodes des professeurs de l’Université de Neuchâtel!

Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent pas forcément celles de la rédaction.

Auteur: Marie-Thérèse Porchet, née Bertholet