Archives
14 septembre 2015

«Mon favori, c'est le cheval»

L’équitation, Faustine Nanchen en fait depuis l’âge de 4 ans, à Vétroz d’abord puis aujourd’hui à Sion. Elle ne craint pas les chutes et n’hésite pas à jouer de la cravache avec les montures trop «flemmardes».

Faustine et son compagnon favori, le cheval.
Faustine et son compagnon favori, le cheval.

«J’ai toujours aimé les chevaux, même s’ils ne sentent pas toujours bon. Je trouve que ça sent un mélange de transpiration et de chien mouillé, mais ça me gêne pas, et l’odeur des crottins non plus d’ailleurs. Plus tard, j’aimerais devenir vétérinaire pour soigner les chevaux et tous les animaux. J’aime tous les animaux mais mon préféré des préférés, c’est le cheval.

Le premier cours, je l’ai fait avec une longe, j’avais les pieds qui arrivaient même pas au bout de la selle. Aujourd’hui j’ai monté Nouba, mais mon favori c’est Spirit, à cause de son caractère. Il est un peu têtu, il ne veut jamais galoper, parce qu'il est flemmard.

En fait, j’adore les chevaux flemmards.

Le premier cheval que j’ai monté, d’ailleurs, c’était le plus flemmard de toute l’écurie.

La maîtrise de l’animal

Ce qui est bien avec les chevaux flemmards, c’est qu’on doit les faire bouger, avec la voix d’abord, et s'ils n’avancent pas, avec des coups de talon et après seulement, s’ils n’avancent toujours pas, tu prends la cravache. Une fois, la monitrice nous a fait galoper sans les étriers, je suis tombée, je me suis râpé le coude, il est devenu tout noir, puis rose fluo et la blessure a duré un an.

On m’a demandé s’il fallait punir le cheval, qui s’appelait Caramel, et j’ai dit non, que c’était pas de sa faute. S’il y a plus de filles que de garçons qui font de l’équitation c’est parce que les filles aiment beaucoup les animaux, alors que les garçons, eux, préfèrent plutôt le foot.»

Texte © Migros Magazine – Laurent Nicolet

Auteur: Laurent Nicolet

Photographe: Isabelle Favre