Archives
31 mars 2014

Nissan leaf: zéro émission mais très peu d’autonomie

100% électrique, la Nissan Leaf a une batterie qui permet uniquement de faire de petits trajets. Idéale pour des citadins bobo.

La nouvelle Nissan Leaf.
Surprenante, la Leaf offre espace et confort. A l’arrière, on assoit facilement trois adultes, mais celui du milieu aura les jambes un peu surélevées à cause de l’irrégularité du plancher.
Leïla Rölli, chroniqueuse automobile.
Leïla Rölli, chroniqueuse automobile.

La première chose qui frappe lorsqu’on entre dans la nouvelle Nissan Leaf, c’est son habitacle spacieux. J’ai transporté trois personnes dans le véhicule de la semaine, et chacune d’entre elles s’est extasiée sur l’espace et le confort de l’habitacle.

Il est vrai que la Leaf ne ressemble pas à l’image qu’on se fait d’une voiture électrique: dépouillée et exiguë pour économiser la batterie au maximum.

Ici, on est loin de ce cliché. Les sièges sont confortables, l’habitacle n’est pas des plus opulents mais reste convivial et agréable pour tous les passagers. Même le coffre surprend par le volume qu’il propose.

Simplissime à utiliser, la Leaf préserve le côté ludique des voitures électriques et facilite la conduite. Ça peut paraître bête, mais même après douze ans de permis, j’ai toujours une fâcheuse tendance à me parquer trop près des trottoirs. Grâce à la caméra 360° qui offre même une vue zoomée du côté droit du véhicule, plus de problème de jantes rayées, on est en parfaite maîtrise.

Autre chose surprenante, c’est le dynamisme du moteur. Je l’ai trouvé très réactif et sur l’autoroute, dans un parfait silence, elle ira même au-delà des 120 km/h autorisés si on ne surveille pas son compteur de près.

On s’approche de la voiture du futur comme on en a tous rêvé, économique, écologique et performante… sauf pour un point, l’autonomie.

Lorsque j’ai pris possession du véhicule de la semaine à Crissier (VD), celui-ci, chargé au maximum, m’indiquait une autonomie de 130 km. C’est évidemment une estimation qui varie énormément en fonction du type de conduite, de la vitesse et du dénivelé de la ville. En effectuant simplement Crissier-La Sallaz par l’autoroute, soit 11 km, j’avais déjà entamé plus de 40 km de batterie.

Impossible donc pour moi d’imaginer regagner Neuchâtel le soir même. Vous l’aurez compris, à l’instar de ses concurrentes, la Nissan Leaf n’est pas une voiture pour les grands trajets et l’autoroute doit rester une exception de courte durée. Autrement, il s’agit d’une voiture agile et agréable. D’après le constructeur, en adoptant une conduite très douce (et en roulant à faible allure toutes options éteintes), vous pourrez prolonger son autonomie jusqu’à 199 km. Il faut simplement ne pas être trop pressé!

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

La technologie

La Nissan Leaf sort le grand jeu au niveau des options.
La Nissan Leaf sort le grand jeu au niveau des options.

A la pointe de la technologie, la Leaf sort le grand jeu au niveau des options. Sièges et volant chauffants, caméra à 360° pour faciliter parcages et manœuvres, connectivité ou encore un kit hiver qui réchauffe les passagers grâce à une pompe à chaleur économique.

Le coffre

Le coffre accueille facilement deux gros sacs de voyage.
Le coffre accueille facilement deux gros sacs de voyage.

La Leaf offre un des plus grands coffres de sa catégorie. Avec 370 litres de volume sans même rabaisser la banquette arrière, la zone de chargement accueille facilement deux gros sacs de voyage. Sièges arrière baissés, elle atteint le volume respectable de 720 litres.

La recharge

Suivant le mode choisi, il faut compter entre 30 minutes et douze heures pour une charge complète.
Suivant le mode choisi, il faut compter entre 30 minutes et douze heures pour une charge complète.

Trois possibilités de recharge s’offrent au détenteur d’une Leaf. La première, la borne rapide qu’on trouve dans les garages, la batterie passe de 0 à 80% en trente minutes seulement. La deuxième, la borne de recharge à domicile qui doit être installée par un professionnel: la batterie se charge complètement en huit heures. Puis, troisième solution, le branchement sur prise domestique, grâce à un câble spécifique: ici il faudra douze heures pour une charge complète.

Le look

L'arrière du toit est doté d'un petit panneau solaire.
L'arrière du toit est doté d'un petit panneau solaire.

Peu d’indices extérieurs laissent entrevoir que la Leaf est une voiture électrique. Un petit panneau solaire à l’arrière du toit et le clapet de charge à l’avant sont les seuls éléments qui la distinguent d’une citadine conventionnelle. Sa silhouette profilée et ses phares pareils à de gros yeux globuleux sur le dessus du capot lui confèrent un look singulier. Amusant!

© Migros Magazine - Leïla Rölli

Auteur: Leïla Rölli