Archives
8 août 2016

De Genève à Melbourne, en Australie

Il y a sept mois, Elliot, 11 ans, et sa famille sont venus s’installer tout au sud de l’Australie. A l’école, il travaille dorénavant beaucoup sur Ipad et apprend le coréen.

Dessin symbolisant la vie d'Elliot en Australie
Elliot est allé vivre avec sa famille en Australie, d'où son papa est originaire.

«Mon papa vient d’Adélaïde et ma maman est Romande. Mes parents ont habité en Suisse pendant vingt ans et nous sommes nés là-bas, mon frère Winston (6 ans) et moi. Nous sommes allés quatre ou cinq fois rendre visite à mes grands-parents à Adelaïde au fil des années.

Elliot en train de manger une glace
Elliot aime les glaces qui mélangent les parfums avec des marshmallows.

Mes parents avaient envie qu’on grandisse bilingues et que nous apprenions à vivre dans notre autre culture. Ils ont donc décidé de partir à Melbourne, où il y a plus de possibilités professionnelles et où le climat est plus diversifié qu’à Adélaïde.

On est arrivés en décembre dernier, il faisait très chaud et je n’ai pas tellement aimé, au début: la ville est beaucoup plus grande que Genève, et il y a toujours beaucoup de monde partout. Maintenant, ça va, mais mes amis et mes grands-parents me manquent toujours autant.»

Le sac d'école et, posé à côté, le Tupperware.
Elliot prend son repas de midi avec lui les jours d'école.

«A l’école, on porte un uniforme et l’été, on est obligés de porter un chapeau. On a aussi un tupperware pour le pique-nique de midi. J’ai commencé l’équitation il y a six ans.

Ici, pour se rendre au manège, il faut faire 33 minutes de route dont 7 km sur une piste en terre!»

Les enfants et le chien à la plage
Une promenade à la plage est aussi le grand dada de Yuki, le chien de la famille.

«Avec mon frère et mon chien Yuki, qu’on a amené de Suisse, on adore aller à la plage durant le week-end. Bon, on n’y va pas ces temps, parce que c’est l’hiver et qu’il fait 10 °C! En plus, aujourd’hui, il pleut… Mais quand il fait chaud, c’est génial.»

un Ipad
En Australie, il est courant d'apprendre ses leçons sur tablette.

«On a cinq jours d’école, et on fait du sport tous les vendredis matin. On travaille chaque jour sur Ipad pour lire les actualités, faire de la science et différents exercices. Et on apprend aussi le coréen. Au début, je n’avais pas beaucoup de copains, mais maintenant, j’en ai une vingtaine.»

Texte: © Migros Magazine / Véronique Kipfer

Auteur: Gabriela Bonin

Illustrations: Olaf Hajek