Archives
5 juin 2017

«On est sur l’eau face à des paysages magnifiques»

Depuis deux ans, Yamina Anthonipillai, 13 ans, rame sous la bannière du Lausanne-Sports Aviron en catégorie «minime». Ce qu’elle aime par-dessus tout? La saison des régates.

Yamina rame sur le lac par tous les temps, été comme hiver.

«Je fais de l’aviron depuis trois ans. Enfin, plutôt depuis deux ans, car la première année on ne rame pas vraiment. On fait plein de sports, du foot, du unihockey, on joue au frisbee et on apprend à ramer sur des planches bleues qui sont plus stables. La première fois que je suis sortie en skiff sur le lac - un bateau une place - je suis tombée à deux reprises, mais maintenant, ça va. Je suis en 2e année «minime» et je m’entraîne quatre fois par semaine. Je rame seule, à deux ou à quatre. A quatre, c’est ce que je préfère, car être toute seule sur son bateau est parfois un peu stressant.

Et puis, quand on gagne une course à plusieurs, c’est plus sympa.

L’ambiance du club est très bonne, je m’y suis fait des copains de tous horizons que je n’aurais sans doute pas connus sans ça.

Yamina préfère ramer à plusieurs plutôt que seule sur un skiff.

Si j’ai choisi l’aviron, c’est parce que mon grand frère et ma grande sœur en font et les voir m’a donné envie. Le fait que ce ne soit pas un sport très commun m’a aussi plu. On est sur l’eau, face à des paysages magnifiques, été comme hiver, et on rame par tous les temps, même si on passe aussi pas mal d’heures en salle à faire de l’ergomètre. J’adore la saison des régates, de mai jusqu’aux vacances d’été. Elles ont lieu le week-end, souvent à l’autre bout de la Suisse. On part tôt le matin en bus avec nos bateaux et la compétition dure toute la journée. On rentre en général tard le soir et fatigués, mais c’est génial.

Pour moi l’aviron, c’est plus qu’un hobby: c’est une vraie passion qui m’a permis de trouver une grande famille.» 

© Textes: Migros Magazine | Viviane Menétrey

Auteur: Viviane Menétrey

Photographe: Stéphanie Meylan