Archives
4 novembre 2013

Conçue pour vous simplifier la vie

Dans l’Opel Insignia Sports Tourer, les grands rouleurs se sentiront comme à la maison.

Opel insignia sports tourer
L’Opel Insignia Sports Tourer est un beau break fort bien dessiné qui mêle sportivité et élégance. Contemporain et un poil agressif, il est aussi taillé de manière à minimiser la résistance au vent.

La seule chose qui fut aussi chargée que ma semaine, c’est peut-être bien le coffre de la voiture que j’avais en test ces derniers jours. Et quelle chance d’avoir pu combiner le prêt de la nouvelle Opel Insignia avec cet horaire de dingue!

Leïlla Roelli, chroniqueuse automobile.
Leïlla Roelli, chroniqueuse automobile.

Entre mes activités régulières et la préparation d’un festival, j’avais largement de quoi m’occuper et de nombreux trajets à faire.Lorsque je roule énormément, je deviens un peu plus tatillonne sur le confort.

Dans le nouveau break Opel, je me suis sentie comme un coq en pâte. S’il n’a pas le mérite d’être simple à régler, car il combine commandes électriques et divers leviers manuels, le siège conducteur s’adapte parfaitement à la morphologie et aux désirs de son utilisateur, profondeur des lombaires incluse.

Dans ce véhicule, tout est pensé pour simplifier la vie du conducteur et embellir le trajet des passagers.

L’habitacle est opulent, les finitions léchées et les appareils ergonomiques, et même s’il manque peut-être un peu de hauteur sous plafond, on ne manque pas de place.

J’ai eu aussi beaucoup de matériel à transporter. Si le vaste coffre a plus que rempli sa mission avec ses 530 l de contenance, j’ai éprouvé quelques difficultés à fermer le hayon. En effet, alors que je mesure 1 m 68 (ce qui n’est pas si petit que ça), je devais me mettre sur la pointe des pieds pour mettre la main sur le dessus de la porte très épaisse et lourde à manipuler. Il y a pourtant une encoche à l’intérieur de la porte prévue pour aider à la fermeture, mais j’ai trouvé qu’elle n’était pas pratique.

Au niveau du comportement, la nouvelle Opel Insignia se débrouille plutôt bien et brille par sa consommation minime et ses faibles émissions.

La tenue de route est très bonne, les réactions à bas régime satisfaisantes, mais il m’a été nécessaire de débrancher la touche éco presque continuellement pour bénéficier d’une conduite plus confortable et dynamique.

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Le tableau de bord

Le tableau de bord intègre un écran qui a la particularité d’être tactile.
Le tableau de bord intègre un écran qui a la particularité d’être tactile.

Ergonomique quoiqu’un peu chargé, le tableau de bord intègre un écran qui a la particularité d’être tactile, mais également d’être dirigé par un trackpad sensoriel situé près du frein à main. Il faut un peu s’habituer au mécanisme, mais finalement la navigation dans le menu en est simplifiée.

Le moteur

Equipé du système Start/Stop et d’une touche éco qui régule la consommation, le moteur est l’un des plus économiques de sa catégorie avec une consommation urbaine de 4,7 l, extra-urbaine de 3,9 l aux 100 km et des émissions minimes de 104 g par km pour 140 ch.

Le trackpad sensoriel

Un pavé tactile placé dans la console permet de naviguer dans le système multimédia.
Un pavé tactile placé dans la console permet de naviguer dans le système multimédia.

Un pavé tactile placé dans la console permet de naviguer dans le système multimédia. Sa surface reconnaît l’écriture manuscrite et réagit immédiatement au mouvement des doigts. Il envoie de petites impulsions lorsqu’on déplace le curseur sur les différentes catégories du menu, ce qui permet au conducteur de développer des automatismes et ne plus quitter la route des yeux tout en manipulant l’ordinateur de bord.

Le coffre

Le coffre affiche 530 litres en configuration 5 places.
Le coffre affiche 530 litres en configuration 5 places.

De 530 l en configuration 5 places, le coffre passe à 1075 l lorsque les dossiers de la banquette arrière sont rabattus. Sa fermeture peut poser problème aux personnes de petite taille.

Auteur: Leïla Rölli