Archives
16 février 2015

Par monts et par vaux en VW e-Golf

La nouvelle VW e-Golf, entièrement électrique, est particulièrement autonome et son intérieur ne lésine pas sur le confort ni la technique high-tech.

VW e-Golf
La nouvelle VW e-Golf est entièrement électrique.

Parcourir 100 km pour moins de 3 francs? C’est la promesse faite par VW et sa nouvelle e-Golf, une citadine étonnante et détonante complètement électrique! A première vue, il est difficile de croire qu’il s’agit d’une voiture électrique tant elle ressemble à la VW Golf VII déjà testée dans cette rubrique.

L’intérieur est fort accueillant et les fournitures similaires aux autres motorisations du modèle, si ce n’est un ou deux détails cosmétiques. En résumé, confort et style sont au rendez-vous!

Logiquement, plus une voiture est cosy, plus elle est lourde. Son poids influe fortement sur la consommation et donc l’autonomie du véhicule. Pourtant, la e-Golf présente une autonomie maximale de 190 km. C’est plus que la grande majorité de ses concurrentes.

Mais attention: 190 km correspondent à l’autonomie maximale en mode Eco+. Elle sera plus ou moins grignotée selon la topographie, la température, le nombre de passagers et la charge du coffre, le profil de conduite (normal, Eco ou Eco+) et le tempérament du conducteur. A cela s’ajoute l’utilisation de consommateurs d’énergie tels que l’autoradio, les sièges chauffants ou la climatisation.

J’ai pris possession de l’e-Golf chargée à 90% au centre de Lausanne. En mode normal, le plus dynamique, l’autonomie prévoit un peu plus de 130 km. Après un tour en ville, j’ai pris l’autoroute à la Maladière pour monter à Lausanne Vennes où je travaille. La quinzaine de kilomètres à 120 km/h, en montée continue, avec sièges chauffants, radio et chauffage, m’a coûté en réalité près de 40 km d’autonomie. Pour ma défense, il faisait très froid ce jour-là, mais cette courte distance parcourue confortablement a définitivement ruiné mes espoirs de retourner à Neuchâtel en e-Golf.

Cette voiture, aussi géniale soit-elle, n’est donc pas adaptée aux pendulaires. Mais pour ceux qui parcourent moins de 100 km par jour, elle est très efficace. Ses accélérations sont redoutables, son comportement exemplaire, sa stabilité inébranlable et elle fourmille d’options de sécurité high-tech, comme le système Lane Assist qui lit le marquage sur la route. La e-Golf est donc presque parfaite, taillée pour les citadins les plus exigeants.

Et dans la vraie vie, elle est comment, cette voiture?

L’habitacle
L’habitacle

L’habitacle
Une ambiance classe et sportive, l’intérieur est confortable et ne donne pas l’impression d’être dépouillé comme de nombreuses voitures électriques qui allègent les fournitures au maximum pour obtenir quelques kilomètres d’autonomie en plus. Le petit plus? L’éclairage d’ambiance bleuté qui émane des portières et du plancher pour un côté futuriste et relaxant.

Le tableau de bord
Le tableau de bord

Le tableau de bord
Ergonomique, clair et sobre, il renseigne le conducteur sur de nombreux points comme la consommation, l’autonomie du véhicule ou encore la prévision de puissance. Les commandes GPS, multimédia, climatisation et écran de contrôle ne diffèrent pas des modèles conventionnels.

L’application Car-Net
Grâce à une application pour smartphones et tablettes, on peut diriger l’e-Golf depuis son canapé, ou presque! Avec Car-Net, il est possible de déterminer le début de charge en fonction de l’heure de départ prévue ou de programmer la température de l’habitacle à l’avance. L’interface renseigne aussi sur l’état de la batterie, l’autonomie, le temps de charge restant ainsi que sur le comportement de conduite, la vitesse moyenne ou la durée de trajet.

Le coffre
Le coffre

Le coffre
De bonne dimension, le coffre passe de 341 l à 1231 l de volume lorsque les sièges arrière sont rabattus, soit en dessous d’une petite trentaine de litres de moins que la version traditionnelle... Un détail qui se remarque à peine.

Le temps de charge
La e-Golf offre trois possibilités de charge: au moyen d’une station murale chez soi (courant alternatif 3,6 kW, 16 A), une charge complète dure de six à huit heures. Dans une station de chargement rapide publique (courant continu 40 kW), elle dure seulement trente minutes. Pour dépanner, on peut brancher la voiture sur une prise domestique (durée de douze à quatorze heures sur prise 8 A (à n’utiliser qu’exceptionnellement) et de huit à dix heures avec une prise 16 A).

Texte: © Migros Magazine – Leïla Rölli

Auteur: Leïla Rölli