Archives
24 décembre 2012

Pelle à neige et baiser sur la bûche

Marie-Thérèse Porchet n'a pas froid aux yeux et nous dit haut et fort ce qu'elle pense de cette fin d'année.

Portrait de Marie-Thérèse 
Porchet, 
née Bertholet
Marie-Thérèse 
Porchet, 
née Bertholet

En cette semaine où tant de volailles plus ou moins fourrées vont agrémenter nos menus de Noël, il est bon d’évoquer la tradition de Thanksgiving aux Etats-Unis, qui veut que chaque année, deux dindes soient graciées par Obama. Elles évitent ainsi de passer à la casserole. Un peu comme les hôtesses du Salon de l’Auto, il y en a toujours deux qui gagnent le droit de ne pas aller dîner avec les vendeurs!

Le roman romand de Joël Dicker a reçu tous les éloges: on estime sa construction dramatique digne d’un thriller, on lui trouve du rythme, du style… On ne pourra donc jamais en faire un film suisse. Dommage! Côté télévision: Victor Lanoux arrête définitivement la série Louis la Brocante. A bientôt 75 ans, il a peur d’être pris pour un des meubles qu’il expose dans son magasin!

A Genève, les autorités ont interdit une affiche publicitaire érotique pour un salon de massage parce qu’on y voit une image qui ressemblerait à un anus! Si on ne peut plus afficher les trous du cul, il y a passablement de partis qui vont être privés de campagne électorale!

Kate Middleton est enceinte. Tant mieux. Les paparazzi surveilleront le ventre de Kate au lieu de mater les fesses de sa sœur! Puisqu’on parle d’obsédés sexuels, Dominique Strauss-Kahn a trouvé un accord financier avec Nafissatou Diallo. Il va lui verser six millions de dollars. Et c’est son ex-femme Anne Sinclair qui va lui prêter l’argent. Il est comme ça, DSK: une qui passe à la casserole, l’autre qui passe à la caisse!

Plus besoin d’aller au Musée des transports, il suffit de prendre le train en Suisse romande!

Quant aux CFF et à leur nouvel horaire, il me faudrait trois pages!!! Ils avaient promis de rajouter plein de trains, mais ils n’avaient pas prévenu que ce serait des vieux wagons tout-pourris-de-quand-on-était-petits! Plus besoin d’aller au Musée des transports, il suffit de prendre le train en Suisse romande! Pour la suite, je vous propose de me retrouver le 31 décembre à partir de 22 h 30 sur RTS1 pour La Revue de Marie-Thérèse. Nous vous avons concocté un petit sketch pas piqué des vers sur les contrôleurs qui perdent le contrôle et les pendulaires qui retardent!

Joyeux Noël à toutes et à tous, vive le grand écart, et à l’année prochaine!

Auteur: Marie-Thérèse Porchet, née Bertholet