Archives
18 janvier 2016

La crise entre Ryad et Téhéran

La photo de la semaine commentée par Guillaume Barazzone, conseiller administratif de la Ville de Genève et conseiller national (PDC/GE).

Une manifestation photo
Depuis l’exécution d’un cheik chiite par l’Arabie Saoudite, la crise est ouverte entre Ryad et Téhéran.

Guillaume Barazzone, conseiller administratif de la Ville de Genève et conseiller national (PDC/GE).

«L’année 2016 n’a pas commencé sous les meilleurs auspices au Moyen-Orient. Depuis l’exécution d’un cheik chiite par l’Arabie Saoudite, la crise est ouverte entre Ryad et Téhéran. En Suisse, le sujet ne mobilise pas vraiment. Reconnaissons-le, nous observons la situation avec fatalisme et résignation. Pourtant, la tension entre l’Arabie Saoudite (sunnite) et l’Iran (chiite) est une menace directe et concrète pour la paix dans le monde.

L’Europe serait bien inspirée de ne pas rester dans la tribune des spectateurs. Et la Suisse?

Notre pays doit jouer son rôle et Genève se préparer à être une plateforme d’échange et de dialogue pour éviter une escalade qui pourrait avoir des conséquences dramatiques.»

Texte © Migros Magazine – Tania Araman

Auteur: Tania Araman