Archives
1 juin 2015

Emeutes au Burundi

La photo de la semaine commentée par Marc Bonnant, avocat.

Un jeune en action et en arrière-plan, une barricade de pneus en train de bruler.
Un jeune lors de protestations anti-gouvernementales à Bujumbura, la capitale du Burundi, le 25 mai 2015. (Photo: Keystone)
Portrait de Marc Bonnant en intérieur, avec une tapisserie sophistiquée en arrière-plan.
Marc Bonnant (photo: Jean Revillard/rezo)

«Le brasier n’est pas ici que celui de Bujumbura au Burundi. L’image dit l’Afrique toute entière ou presque. L’effroi de ce jeune manifestant qui s’oppose à la persistance au pouvoir du président NKurunziza symbolise l’état de bon nombre de pays africains qui ne se sont pas encore remis de la décolonisation.

Aux maîtres occidentaux ont succédé des dictateurs indigènes.

A l’ordre d’une civilisation étrangère, l’oppression de roitelets et autres potentats locaux. D’une servitude, l’autre. Et toujours et encore cette aspiration à l’émancipation et la liberté châtiée par le fer et le feu. Contre les irénistes et autres utopistes, il faut savoir que l’histoire est tragique. Irréversiblement.»