Archives
8 février 2016

Jacqueline Sauvage graciée par François Hollande

La photo de la semaine commentée par Thierry Jobin, directeur artistique du Festival international de films de Fribourg.

jacqueline sauvage au tribunal photo
François Hollande a accordé à Jacqueline Sauvage, condamnée à dix ans de prison pour le meurtre de son mari violent, une «remise gracieuse de sa peine d'emprisonnement».

Thierry Jobin, directeur artistique du Festival international de films de Fribourg.

«Cette dignité. Et ce nom qu’aucun écrivain n’aurait osé inventer: Jacqueline Sauvage. Le 31 janvier, François Hollande lui a accordé une grâce qui lui permettra de sortir de prison bientôt. En septembre 2012, elle avait tiré dans le dos de son mari. Dans le dos: la légitime défense n’avait pas été retenue. Née en 1947, elle avait épousé Norbert Marot à 18 ans.

Maltraitée durant 47 ans, elle avait aussi vu son mari violenter leurs quatre enfants. Quarante-sept ans de torture avant de, finalement, se libérer...

Depuis des mois, l’équipe du FIFF prépare une 30ème édition (11-19 mars) dédiée aux femmes qui luttent pour leur survie et cette image de Jacqueline Sauvage nous émeut particulièrement.»