Archives
26 octobre 2015

Porno future

La chronique de Martina Chyba, journaliste et productrice à la RTS.

Martina Chyba photo
Martina Chyba, journaliste et productrice à la RTS.

Un collègue m’a dit l’autre jour: «C’est sympa tes papiers sur les voyages ou les écoles, mais ça fait longtemps que tu ne nous as pas fait un bon billet cul.» C’est bête, moi je voulais parler des retraites. Je dois vieillir. Mais bon quand il faut y aller, il faut y aller, et j’ai vu quelque chose de dingue qui pourrait faire l’affaire. Au Japon, un phénomène commence à prendre des proportions inquiétantes: le puceau d’âge mûr. J’explique: selon les dernières statistiques, un homme sur 4 n’a encore jamais fait l’amour à l’âge de 30 ans. Oui oui, 25% de la population masculine. Ce manque d’activité sexuelle serait révélateur du mâle-être japonais, la crise économique qui émascule les hommes, la crise des valeurs familiales et morales qui ne donne plus de cadre et bla bla. Les jeunes se retrouvent démunis, ils ne savent pas faire. D’où la naissance d’une «Virgin Academia» pour leur apprendre comment gérer le truc.

Alors il faut juste qu’on m’explique un détail: au pays des mangas cochons où il y a 10 petites culottes par page et de nombreuses pages sans culotte du tout, au pays de l’hypertechnologie où un enfant de 9 ans peut se connecter en 3D à toutes les choses possibles et imaginables, au pays des jeux télé les plus délirants (il existe un karaoké masturbation, pour vous donner une idée), on ne saurait pas comment faire? Mmmmh? D’autant plus que les vieux, eux, savent.

Oui, la passivité sexuelle chez les jeunes correspond comme par hasard à une frénésie consommatrice chez les aînés. La demande explose pour la géronto-pornographie (désolée ça s’appelle comme ça), et 30% des vidéos X mettent en scène des seniors. Sans surprise, on apprend que la porno star la plus âgée au monde est un Japonais né en 1934, Shigeo Tokuda. Il a donc 81 ans, mesure 1 mètre 60 et ne me demandez pas ses autres mensurations, je ne les connais pas. Mais il tourne semble-t-il encore une scène par semaine, un rythme ma foi extrêmement convenable. Bon, par pure conscience professionnelle (mon travail consistant tout de même à vérifier vaguement les âneries que je diffuse) je suis allée voir ce monsieur sur le web et j’ai constaté qu’il euh… fonctionne, mais avec des femmes hyper-jeunes. Ah ben oui, faut pas pousser mémé non plus!

Tout ça pour dire qu’on vit dans un monde merveilleux. Les études montrent que les jeunes votent à droite et ne font plus l’amour alors que les vieux s’éclatent. Vivement la retraite! Vous voyez, je voulais en parler, c’est fait. Héhé.

Texte © Migros Magazine – Martina Chyba

Auteur: Martina Chyba