Archives
5 janvier 2015

Poser facilement un caisson protecteur

Fabien Cochet, spécialiste «Bâtiment» au rayon Construction chez Obi Renens, vous montre comment monter rapidement une cloison pour dissimuler une gaine technique.

Suivez les conseils avisés de Fabien Cochet, spécialiste «Bâtiment» chez Obi Renens.
Suivez les conseils avisés de Fabien Cochet, spécialiste «Bâtiment» chez Obi Renens.

Une gaine technique inesthétique dénature votre intérieur? Fabien Cochet, spécialiste «Bâtiment» au rayon Construction chez Obi Renens, vous montre comment monter rapidement un caisson protecteur.

La démonstration effectuée prend uniquement en compte la mise en place de la cloison. Il faut néanmoins savoir que pour un caisson dans lequel passent des gaines d’air chaud ou un conduit de cheminée, il est essentiel que celle-ci soit ventilée. Il s’agit donc de créer en sus une arrivée et une sortie d’air, qui seront placées en quinconce, l’une en haut d’une cloison et l’autre en bas de la seconde, afin de favoriser un appel d’air.

Par ailleurs, la démonstration a été effectuée ici sur du stratifié. Un travail sur béton exigera des mèches adaptées. Il existe également plusieurs types de panneaux de plâtre spécifiques, pour les pièces d’eau ou avec une meilleure résistance au feu, par exemple.

Une astuce, enfin: il est conseillé d’utiliser une visseuse pourvue d’un porte-embout magnétique. Cela vous permettra d’attraper les vis par terre sans vous démonter le dos.

Marche à suivre

Commencer par tracer l’endroit où sera bâtie la cloison.
Commencer par tracer l’endroit où sera bâtie la cloison.

1 Commencer par tracer l’endroit où sera bâtie la cloison.
Marquer au crayon le déroulé au sol, contre le mur et au plafond à l’aide du niveau.
Répéter l’opération de l’autre côté, en vérifiant régulièrement que l’on est toujours bien d’aplomb à l’aide du niveau.

Reporter les traits de part et d’autre du plafond, puis tirer un trait pour relier les marques.
Reporter les traits de part et d’autre du plafond, puis tirer un trait pour relier les marques.

2 Reporter les traits de part et d’autre du plafond, puis tirer un trait pour relier les marques.

Couper les rails à la bonne taille à l’aide de la cisaille. Pour ce faire, couper un côté, puis celui en face. Plier ensuite le rail pour pouvoir couper la surface restante.
Couper les rails à la bonne taille à l’aide de la cisaille. Pour ce faire, couper un côté, puis celui en face. Plier ensuite le rail pour pouvoir couper la surface restante.

3 Couper les rails à la bonne taille à l’aide de la cisaille. Pour ce faire, couper un côté, puis celui en face. Plier ensuite le rail pour pouvoir couper la surface restante. Attention: couper chaque rail à 5 mm minimum de moins que la longueur réelle, de manière à pouvoir ensuite le faire entrer sans problème dans le reste de la structure.
Coller une bande d’étanchéité (elles sont autocollantes) sous les rails du sol, en laissant dépasser la bande de chaque côté. Le panneau de plâtre cachera ensuite ce qui dépasse, ce qui évitera les remontées d’humidité par capillarité. La cloison sera ainsi plus étanche. Visser les rails dans les trous prévus à cet effet (les rails préparés en usine sont déjà percés. Sinon, on peut le faire facilement à l’aide de la perceuse).

Si la paroi est en béton: utiliser des chevilles à frappe.
Si la paroi est en béton: utiliser des chevilles à frappe.

4 Si la paroi est en béton: utiliser des chevilles à frappe. Leur particularité: on peut pré-percer le mur, les glisser dans le trou puis les enfoncer au marteau. Mais on pourra toujours les dévisser, puisqu’elles sont pourvues d’un pas de vis.
Si l’on pré-perce les rails: effectuer le perçage depuis le fond du rail, de manière à ce que celui-ci plaque ensuite bien contre la paroi.

Visser aussi les rails au plafond, en les faisant se croiser.
Visser aussi les rails au plafond, en les faisant se croiser.

5 Visser aussi les rails au plafond, en les faisant se croiser.

On peut ensuite glisser les rails verticaux.
On peut ensuite glisser les rails verticaux.

6 On peut ensuite glisser les rails verticaux. Les introduire d’abord avec le creux face à nous, puis les tourner et les plaquer contre
la paroi. Les visser.

Pour joindre les rails en bas: utiliser la pince à sertir, ou alors bien tenir les rails et les visser (avec une vis à panneaux de plâtre) délicatement ensemble, en haut et en bas.
Pour joindre les rails en bas: utiliser la pince à sertir, ou alors bien tenir les rails et les visser (avec une vis à panneaux de plâtre) délicatement ensemble, en haut et en bas.

7 Pour joindre les rails en bas: utiliser la pince à sertir, ou alors bien tenir les rails et les visser (avec une vis à panneaux de plâtre) délicatement ensemble, en haut et en bas.
Procéder de la même manière avec les autres, en vissant en haut et en bas.
Visser ensuite les rails ensemble au milieu, de manière à ce que le caisson forme un bloc solide.
Pour isoler, prendre d’abord la mesure des panneaux de laine de roche, ou alors les poser devant les rails et les couper directement à l’aide du couteau spécial, en se guidant le long du rail.

Glisser les morceaux de laine de roche entre les rails, en les superposant de manière à ne laisser aucun espace. Il est important que les morceaux emplissent également bien toute la largeur, de manière à apporter une meilleure isolation.
Glisser les morceaux de laine de roche entre les rails, en les superposant de manière à ne laisser aucun espace. Il est important que les morceaux emplissent également bien toute la largeur, de manière à apporter une meilleure isolation.

8 Glisser les morceaux de laine de roche entre les rails, en les superposant de manière à ne laisser aucun espace. Il est important que les morceaux emplissent également bien toute la largeur, de manière à apporter une meilleure isolation.

Pour faciliter la pose des panneaux, les couper légèrement à la verticale, les plier puis les glisser entre les rails.
Pour faciliter la pose des panneaux, les couper légèrement à la verticale, les plier puis les glisser entre les rails.

9 Pour faciliter la pose des panneaux, les couper légèrement à la verticale, les plier puis les glisser entre les rails.
Attention: lorsqu’on glisse les panneaux sur la deuxième paroi, prendre en compte la largeur de la laine de roche déjà posée!

Poser ensuite les panneaux de plâtre, coupés aux dimensions requises
Poser ensuite les panneaux de plâtre, coupés aux dimensions requises .

10 Poser ensuite les panneaux de plâtre, coupés aux dimensions requises (attention: tenir compte de l’épaisseur de l’angle!). Pour les couper: prendre les mesures, en utilisant le cutter au lieu du crayon pour tirer un trait du côté apparent. Inciser ainsi les panneaux sur quelques millimètres de profondeur. Puis tenir le panneau des deux mains et donner un léger coup au revers de l’endroit incisé. Cela cassera le panneau en deux, à l’endroit exact où il a été marqué.

Plaquer le panneau d’une main et, de l’autre, visser en enfonçant la vis de 1-2 mm plus profondément que la surface, afin de pouvoir l’emplir ensuite de plâtre.
Plaquer le panneau d’une main et, de l’autre, visser en enfonçant la vis de 1-2 mm plus profondément que la surface, afin de pouvoir l’emplir ensuite de plâtre.

11 Plaquer le panneau d’une main et, de l’autre, visser en enfonçant la vis de 1-2 mm plus profondément que la surface, afin de pouvoir l’emplir ensuite de plâtre.
Poser une vis tous les 40 cm environ.
Faire de même en haut, dans le coin et en bas.
Mesurer la hauteur et la largeur de l’espace qui accueillera le second panneau, les reporter dessus, le couper.
-A noter: -si le panneau est difficile à introduire dans l’espace à disposition, on peut gratter la surface coupée avec la lame du cutter, de manière à l’éroder et à diminuer ainsi la largeur du panneau.

Visser le second panneau comme le premier, en enfonçant également les vis de 1-2 millimètres de plus que la surface.
Visser le second panneau comme le premier, en enfonçant également les vis de 1-2 millimètres de plus que la surface.

12 Visser le second panneau comme le premier, en enfonçant également les vis de 1-2 millimètres de plus que la surface.

© Migros Magazine – Véronique Kipfer

Auteur: Véronique Kipfer

Photographe: Mathieu Bernard-Reymond