Archives
27 juin 2016

Pourquoi a-t-on des devoirs à faire à la maison?

Une question de Julia, 11 ans.

Une question de Julia, 11 ans.

Olivier Maulini, professeur à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université de Genève.

Apprendre est un peu le travail des enfants. Ils doivent étudier à l’école, mais parfois aussi à la maison. A quoi servent les devoirs à domicile? Tout dépend de la manière dont ils sont conçus.

Lire un livre ou apprendre une dictée après quatre heures ajoutent par exemple du temps de travail aux élèves, ce qui permet au maître ou à la maîtresse de faire autre chose en classe (comme discuter du livre ou étudier l’orthographe des mots).

Effectuer chez soi un exercice de géométrie ou d’allemand force chaque enfant à réfléchir seul, à lire des consignes et à résoudre des problèmes sans l’aide des adultes (on dit qu’il «renforce» ainsi ce qu’il apprend).

Interviewer ses voisins pour savoir ce qui a changé dans le quartier depuis vingt ans peut même contribuer à une enquête de toute l’école sur l’évolution de son environnement. Plus tu grandiras, plus toi et tes camarades devrez vous organiser pour travailler et apprendre à partir de ce que vous savez déjà.

En attendant, certains parents aident efficacement leurs enfants, et pendant plus ou moins longtemps.

C’est plus difficile pour ceux qui connaissent moins bien le français ou le reste des matières scolaires, et qui s’en remettent aux enseignants. Par souci d’égalité, on peut donc mettre en place des devoirs surveillés, organisés après l’école mais dans l’école, sous la conduite de professeurs ou d’étudiants. Voilà qui montre qu’étudier sans aide n’est pas si simple, finalement.