Archives
21 mars 2016

Pourquoi les lacs ne sont-ils pas salés?

Walter Wildi, professeur de géologie de l’environnement à l’Institut F.-A. Forel à l’Université de Genève, répond à la question de Dana, 8 ans.

Question manuscrite
Une question de Dana, 8 ans.
Walter Wildi

Walter Wildi, professeur de géologie de l’environnement à l’Institut F.-A. Forel à l’Université de Genève

«L’eau qui coule dans les rivières – et encore plus celle qui circule sous la terre – est en contact avec des roches et des sols. A son passage, elle va les dissoudre en petites quantités et les éléments qui se trouvaient à l’origine dans les minéraux se retrouveront en tant que «sels» dans l’eau.

L’eau de toutes les rivières et de tous les lacs est donc très légèrement salée.

Cela peut se prouver: dans beaucoup de régions, l’eau potable qui sort des robinets contient du calcaire, qui est aussi une sorte de «sel». Quand on cuit cette eau dans une casserole, le calcaire forme une fine couche blanche au fond.

Dans la nature, l’eau des rivières coule souvent dans un lac. Mais elle n’y reste pas: au bout de quelques semaines, de mois ou d’années, elle va sortir du lac, en emportant avec elle les sels dissous, se jeter dans la mer, et elle va y rester. Du moins, elle ne peut pas sortir par un écoulement. Mais elle peut être évaporée et revenir vers les continents comme nuage, puis tomber sous forme de pluie ou de neige.

Mais l’évaporation ne concerne que l’eau:

les sels restent dans l’océan et se concentrent de plus en plus à travers les années, les millénaires et les millions d’années, alors que l’eau s’est déjà transformée plusieurs fois en vapeur et est allée se recharger en sels sur les continents.»