Archives
30 janvier 2017

Pourquoi il y a des lacs et des mers

Walter Wildi, professeur de géologie à l’Institut F.-A. Forel à l’Université de Genève, répond à la question de Xhems, 9 ans.

Une question de Xhems, 9 ans.

Walter Wildi, professeur de géologie à l’Institut F.-A. Forel à l’Université de Genève.

«Les lacs apparaissent de manière assez simple. Certains, appelés lacs glaciaires, occupent aujourd’hui un creux résultant de l’érosion d’un glacier. C’est le cas par exemple du lac Léman ou du lac de Constance. D’autres, comme le lac Baïkal ou les grands lacs d’Afrique de l’Est, sont dus à des effondrements de la croûte terrestre. D’autres encore sont créés par des barrages naturels, construits par exemple par les castors, ou artificiels, bâtis par les hommes pour produire de l’électricité ou obtenir une meilleure irrigation.

En revanche, pour les mers et les océans, c’est une tout autre histoire! La croûte terrestre sous un océan est plus lourde, ou plutôt plus dense, que celle sous un continent: cela est dû à la différence entre la composition des roches continentales (essentiellement des granites, des gneiss et des roches sédimentaires) et de celles que l’on trouve au fond des océans (surtout des roches basaltiques provenant du volcanisme sous-marin).

En conséquence, les fonds des océans se trouvent le plus souvent à plus de 4000 mètres de profondeur, alors les continents surplombent le niveau de la mer en moyenne de 800 mètres. L’eau de mer remplit simplement les creux localisés sur la croûte océanique et déborde par endroits sur les marges des continents.

L’équilibre entre les deux types de croûtes (ou de lithosphères, comme on dit) se fait au contact avec l’asthénosphère, la partie liquide du manteau de la Terre, à plus de 100 km de profondeur sous la surface terrestre.»