Archives
24 avril 2017

Précieux noyaux

Une entreprise familiale grecque transforme les résidus du pressage des olives en briquettes de haute qualité. A tester lors du prochain barbecue.

Elaborées à Kalamata, les briquettes à base d’olives présentent les mêmes propriétés que le charbon de bois.
Elaborées à Kalamata, les briquettes à base d’olives présentent les mêmes propriétés que le charbon de bois.

Les inconditionnels des grillades ne jurent que par le charbon de bois, qui donne une saveur incomparable aux saucisses et au poisson. Il existe pourtant une alternative intéressante et écologique: les briquettes à base de noyaux d’olive. En Europe, la plus grande zone de production de ce fruit cultivé depuis des millénaires se trouve sur la presqu’île du Péloponnèse, en Grèce. Chaque année, on y récupère des centaines de milliers de tonnes de noyaux lors du pressage.

Le processus de transformation de l’olive comporte plusieurs étapes: après la récolte, un premier pressage à froid est effectué pour extraire l’huile extra-vierge. Le second pressage, à chaud celui-là, permet d’obtenir de l’huile de cuisine. Ce qui reste est appelé le moût d’huile, qui, dans un premier temps, est brûlé pour obtenir de la pierre à chaux. Cette dernière est ensuite broyée sous forme d’engrais à épandre ou mélangée à de l’eau pour donner de l’«asvesti», qui isole les parois des maisons grecques et leur donne leur couleur blanche caractéristique.

Des briquettes produites depuis trois générations

Pendant longtemps, les moulins à huile se sont contentés d’immerger les restes provenant de cette combustion dans la mer. Mais en 1967, un certain Klimis Klimentidis a l’idée de brûler ces déchets. Après quelques tentatives, il a réussi à les enflammer à très haute température. En ajoutant de l’amidon végétal et un peu d’eau à la masse noirâtre ainsi obtenue et en exposant le tout à une pression très élevée, Klimis Klimentidis est parvenu à fabriquer des briquettes. Ces dernières sont aujourd’hui produites par deux petites-filles de l’inventeur à Kalamata. L’entreprise familiale a reçu de nombreuses distinctions pour ses briquettes, dont le prix de l’innovation EMAS de l’Union européenne.

En plus d’être écologiques, les briquettes en noyaux d’olive présentent de nombreux avantages susceptibles d’intéresser ceux qui font des grillades sur le balcon: minimum de fumée à l’allumage, aucune odeur désagréable et pas d’étincelle. De plus, elles s’allument facilement, se consument lentement et produisent beaucoup de chaleur. C’est certes aussi le cas du charbon de bois, mais, contrairement à lui, les briquettes en noyaux d’olive ne nécessitent d’abattre aucun arbre.

Les Olivoketts sont disponibles dans les plus grands magasins Migros jusqu’à fin août (ou épuisement du stock). Prix: Fr. 6.90 (1,5 kg).

Auteur: Kian Ramezani

Photographe: Martin Egbert